/news/coronavirus

«C’est souvent la maison des fous dans Astérix»

Deux Françaises établies à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix depuis quatre ans, coincées en France depuis plus de deux semaines, reçoivent l'appui de leur député fédéral.

• À lire aussi: Tourbillon bureaucratique pour une famille du Lac-Saint-Jean coincée en France

«Le fédéral, c'est souvent la maison des fous dans Astérix», dit le bloquiste de Lac-Saint-Jean Alexis Brunelle-Duceppe.

Laurence Lacroix et sa fille Louhann se sont rendues en France au début juin, au chevet d'un proche mourant. Elles devaient revenir au pays le 28 juin dernier. Mme Lacroix dispose d'un visa de travail. Le problème découle du visa de visiteur que détient sa fille.  

La compagnie aérienne refuse de transporter l'adolescente sans autorisation écrite du ministère de l'Immigration, Citoyenneté et Réfugié qui confirmerait l'exemption de restrictions de voyage pour une mineure. La situation devient urgente, parce que les visas de Mme Lacroix et de sa fille expirent dans une semaine, le mardi 20 juillet.

«Il existe pourtant un document qui permettrait à Louhann de prendre l'avion», estime le député. «C'est une autorisation pour rassemblement de famille. Il n'y a qu'à signer ce formulaire et à le faire parvenir par courriel à madame Lacroix. C'est une solution clé en main!» 

Selon Alexis Brunelle-Duceppe, le problème serait ainsi réglé en 48 heures.

Si Mme Lacroix apprécie les efforts du député, elle espère un autre dénouement en simultané, c'est-à-dire la reconnaissance du statut de résident permanent de son conjoint, qui lui est demeuré à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

«Louhann pourrait alors revenir sans aucun problème!» 

Si rien ne débloque d'ici le 20 juillet, elle prévoit une troisième solution. 

«De revenir au Canada sans ma fille, qui viendrait nous rejoindre plus tard», confie-t-elle avec émotion. «On n'a pas beaucoup de famille ici, et on se déplace d'un endroit à l'autre à chaque deux jours.» 

Mme Lacroix gère à distance son restaurant de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, exploité présentement par des étudiants.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.