/news/world

COVID-19: flambée des nouvelles infections aux États-Unis

Les États-Unis connaissent une augmentation importante de nouvelles infections à la COVID-19 surtout dans les régions où la population est moins vaccinée.

• À lire aussi: La pop star Olivia Rodrigo, nouvel atout de la Maison-Blanche

• À lire aussi: Passeport vaccinal : Norwegian Cruise Line poursuit la Floride

Dans la dernière semaine, une hausse de 60% a été remarquée au pays. 45 états sur 50 ont constaté une augmentation d’au moins 10% des cas dans la dernière semaine. 

De ce nombre, les dirigeants de santé publique de 34 états constatent une flambée des cas à plus de 50%. Parmi tous les états américains, le Dakota du Sud, l’Iowa et le Maine ont enregistré une baisse des nouvelles infections.

Les États-Unis ont également remarqué une hausse en ce qui concerne les hospitalisations et les décès après des semaines de baisse.

Ce problème est en partie expliqué par la chute du nombre de vaccinations de 47% dans la dernière semaine.

«Les infections sont observées, malheureusement, dans les régions où la population est peu vaccinée», explique le docteur Vivek Murthy.

Pourtant chez nos voisins du sud, un peu moins de la moitié de la population est doublement vaccinée.

«La pandémie est maintenant entretenue par les non-vaccinés, et il faut que ce soit clairement compris», mentionne la docteure Chris Pernell.

99% des décès aux États-Unis sont des personnes qui n’ont pas été vaccinées.

«Le variant Delta est responsable de cette augmentation du nombre de cas, qui ont doublé. Il est plus contagieux, et se propage parmi les personnes qui ne sont pas vaccinées, et provoque des infections», précise Julien Cavanagh, médecin au Massachusetts General Hospital.

Concernant les restrictions à la frontière, ce dernier considère qu'«à mesure que l'on avance dans la distribution du vaccin, et qu'on continue d'en évaluer l'efficacité, on va sans doute arriver à une liberté de circulation très limitée pour les personnes non vaccinées».