/news/coronavirus

Legault propose de d'abord rouvrir la frontière américaine

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Le premier ministre du Québec, François Legault, propose à Ottawa d’ouvrir d’abord la frontière avec les États-Unis, puis avec les autres pays dans un second temps.

• À lire aussi: Frontières fermées : «L’été est foutu»

• À lire aussi: «C’est raisonnable d’y aller lentement avec l’ouverture des frontières»

Dans tous les cas, le chef de la Coalition avenir Québec s’attend à ce que le gouvernement fédéral exige un passeport vaccinal aux voyageurs qui entrent en pays, qu’ils soient canadiens ou non.

C’est ce qu’il a indiqué jeudi lors d’une annonce économique à Montréal aux côtés de son homologue fédéral, Justin Trudeau.

«Ce qu’on propose, c’est d’y aller graduellement [...] d’ouvrir les frontières dans les prochaines semaines avec les États-Unis, de regarder comment ça se passe, puis ensuite d’ouvrir à tous les pays dans le monde, mais qu’il y ait toujours [l'exigence] d'un passeport vaccinal», a indiqué le chef du gouvernement du Québec.

Une rencontre entre Justin Trudeau et les premiers ministres de toutes les provinces et de tous les territoires est prévue jeudi soir et la question de la réouverture des frontières devrait y être abordée.

S'il a indiqué qu’une annonce sera faite «la semaine à venir» à ce sujet, Justin Trudeau a encore une fois tempéré les attentes vis-à-vis une réouverture rapide des frontières du pays aux étrangers.

«On s’entend tous qu’il ne faut pas mettre à risque la santé, la sécurité, et surtout les sacrifices et les gains qu’on a tous faits au fil de la dernière année et demie, mais donner de la clarté et de la prévisibilité à l’industrie et aux voyageurs, ça va être important», a-t-il expliqué.

Plus tard, il a précisé qu’une «poignée» de voyageurs vaccinés de deux doses avaient été déclarés positifs à la COVID-19 à leur arrivée au pays, d’où l’importance de «rester vigilant jusqu’à ce qu’on atteigne un niveau d’immunité dans nos communautés».

Il a toutefois refusé de préciser quel taux d’immunité serait nécessaire pour permettre la réouverture des provinces.

Si l’industrie touristique applique beaucoup de pression sur Ottawa pour une réouverture rapide des frontières, d’autres pays comme la France et les États-Unis commencent aussi à s’impatienter.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.