/regional/saguenay

Une mère et sa fille coincées en France pourront rentrer au pays

Une famille d'origine française, coincée en France depuis plus de trois semaines maintenant pourra revenir à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, où elles sont établies depuis quatre ans.

• À lire aussi: «C’est souvent la maison des fous dans Astérix»

• À lire aussi: Tourbillon bureaucratique pour une famille du Lac-Saint-Jean coincée en France

Laurence Lacroix et sa fille Louhann se sont rendues en France au début juin, au chevet d'un proche mourant. Elles devaient revenir au pays le 28 juin dernier. Le problème découlait du visa de visiteur que détient sa fille. La situation devenait urgente, parce que leurs visas expiraient, le 20 juillet. 

Le député bloquiste du Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe a fait énormément de pression, qui a porté ses fruits auprès du gouvernement pour envoyer l'autorisation manquante. La mère et sa fille seront de retour d'ici deux semaines tout au plus. 

Trois scénarios étaient envisagés, soit on donnait l'autorisation manquante, soit Mme Lacroix rentrait au pays sans sa fille pour recevoir sa résidence permanente et c'est finalement un troisième qui a été priorisé. C'est donc le père qui recevra son statut de résident permanent ce qui permettra à Mme Lacroix et sa fille Louhann de rentrer le plus rapidement possible au Canada. 

«Ce n'est pas la solution qu'on avait préconisée dès le départ. Il va y avoir un petit délai avant qu'elles reviennent et que tout le monde soit rassemblé. Par contre, c'est à court terme, la famille est heureuse, donc nous aussi au bureau, on est heureux», a confirmé M. Brunelle-Ducepppe. 

C'est un énorme soulagement pour la famille. Mme Lacroix pourra retourner au Lac-Saint-Jean s'occuper de son restaurant qui était présentement pris en charge par des étudiants.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.