/sports/homepage

FC Cincinnati, la bête noire depuis 2019

Est-ce que c’est samedi soir que la chance va tourner pour le CF Montréal ? Il n’a jamais battu le FC Cincinnati depuis que celui-ci a joint la MLS, en 2019.

• À lire aussi: Le CF Montréal renoue avec ses partisans au Stade Saputo

• À lire aussi: Canadien: Une saison sans le capitaine?

Trois défaites. Une discutable, une autre maladroite et une troisième méritée.

On peut réellement dire que Cincinnati est la bête noire du CF Montréal puisque tout ce qui pourrait mal aller finit par aller mal pour les Montréalais face à cet adversaire.

« On n’arrive pas à les battre, pourtant, on a eu des occasions de les battre, s’est rappelé Wilfried Nancy. Lors du premier match, on avait eu un hors-jeu qui n’en était pas un et quand ils sont venus, ils ont eu le résultat logique parce qu’on n’avait pas joué un bon match.

« Cette année, on a eu des occasions et on ne les a pas mises dedans et ils nous ont battus à la fin. »

Car le CF Montréal avait pris les devants pour ensuite voir Cincinnati revenir et gagner sur un but marqué à la 86e minute par Gustavo Vallecilla.

Bonne équipe

Cincinnati se retrouve encore une fois au fond du classement de l’Association Est, mais pas complètement au fond, soit la 11e place. Toronto est dernier au 14e rang.

Et Djordje Mihailovic a souligné l’importance de prendre Cincy au sérieux parce que cette équipe commence à progresser.

« Cincinnati est une bonne équipe et tout le monde dans cette ligue peut te battre quand tu n’es pas dans une bonne journée.

« Il ne faut surtout pas se fier au classement pour porter un jugement sur une équipe. »

Et surtout, pour une raison ou pour une autre, Cincinnati semble toujours être à son mieux contre Montréal en plus de traîner un peu de chance dans ses valises.

Mécontent 

L’entraîneur-chef du FC Cincinnati, Jaap Stam, n’était pas du tout content d’avoir appris seulement mercredi soir que le match serait disputé à Montréal.

La situation fait en sorte que, selon certains journalistes locaux, il sera privé de quatre joueurs qui ne sont pas vaccinés.

« J’ai une opinion assez forte, mais je ne veux pas la partager. Il faut gérer la situation telle qu’elle est.

« Je pense qu’on peut débattre de la période de temps qu’on a eue [pour réagir]. »

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.