/regional/saguenay

25 ans après le déluge, des cicatrices encore vives

Des images apocalyptiques. Voilà ce que les Québécois ont pu voir en juillet 1996 alors que les fortes pluies ont provoqué une catastrophe naturelle au Saguenay-Lac-Saint-Jean et sur la Côte Nord. Un quart de siècle plus tard, Le Journal est allé à la rencontre des survivants de cette catastrophe naturelle qui a marqué le Québec à jamais.

• À lire aussi: LCN souligne les 25 ans du déluge du Saguenay

20 juillet 1996. La pluie intense et des crues inattendues emportent des barrages et font sortir des rivières de leur lit. C’est le déluge au Saguenay et sur la Côte-Nord, un torrent qui tuera 10 personnes et fera des milliers de sinistrés. Si la page a été tournée, les cicatrices, elles, sont toujours vives, même 25 ans plus tard.

Le nom Saguenay vient selon les experts du mon- tagnais saga nipi, qui veut dire «d’où l’eau sort». Les autochtones n’auraient jamais pu mieux dire en juillet 1996, alors que l’eau y a repris ses droits.    

  • Écoutez l'entrevue avec Michel Barrette, humoriste, acteur et animateur avec Varda Étienne et Caroline St-Hilaire sur QUB radio:   

Dans un rappel terrifiant de sa force dévasta- trice, l’eau aura ravagé des quartiers entiers et des tronçons complets de route, tuant 10 personnes et causant plus d’un milliard de dollars en dommages.      

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.