/news/coronavirus

Il y a un an, le port du masque devenait obligatoire

Le 18 juillet 2020, la mise en place du port du masque obligatoire dans les espaces fermés était à l’origine de manifestations. Aujourd’hui, il fait partie de notre quotidien.

• À lire aussi: À minuit, Los Angeles n'a pas vraiment remis le masque

• À lire aussi: COVID-19: Vacciner les plus récalcitrants devient un nouvel enjeu

« Je vous annonce officiellement que le 18 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics fermés » annonçait François Legault il y a un an.

Le jour même, un premier opposant à cette mesure obligatoire est arrêté dans un restaurant de Montréal. Peu de temps après, aux quatre coins de la province, les manifestations se multiplient. Des citoyens se rassemblent et estiment que leur droits et libertés sont brimés.

« J’accepte que les gens portent le masque mais que ce soit obligatoire, non! Nous sommes contre cette obligation, nous sommes dans la rue pour se faire entendre » a exprimé une manifestante.

Quelques semaines plus tard, le masque fait son entrée dans les écoles.

« On est capable de concilier sécurité et scolarisation » avait affirmé le ministre de l’éducation, Jean-François Roberge lors de son annonce en août dernier.

Bien que plusieurs s'y opposent toujours aujourd'hui, la menace des variants et la recrudescence de cas ailleurs dans le monde pousse certains citoyens et experts à vouloir le conserver.

« Même si c’est tannant, c’est la solution, il faut le garder pour se protéger », confie une citoyenne.

« La vaccination c'est la solution, alors il faut se faire vacciner et peut-être que nous pourrons l’enlever » explique une autre résidente de Québec.

Du moins, c'est le message que la santé publique tente de faire comprendre aux jeunes qui représentent toujours à ce jour la tranche d'âge la moins vaccinée.

À ce jour, 72 % des québécois ont reçu leur première dose et bien qu’à certains endroits le port du masque reste optionnel, à Québec les experts continuent de prioriser le port du couvre-visage et la vaccination comme solution à la pandémie

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.