/finance/consumer

Conseils pour rentabiliser un chalet

Fisherman modern wooden stilt house in forest, mountain landscape, water of lake or river

Illustration Adobe stock

Après des mois de recherche, vous êtes enfin devenu l’heureux propriétaire du chalet de vos rêves. Sachant qu’il vous sera impossible d’y passer la majeure partie de votre temps, vous cherchez une solution afin d’assurer sa rentabilité. Voici cinq choses à savoir pour tirer profit de votre petit coin de paradis.

1. Les lois au Québec

Tout d’abord, informez-vous des règles qui s’appliquent à votre secteur. Certaines municipalités interdisent la location de chalet pour de courts séjours (la nuit, le week-end ou la semaine). Sachez que le Québec est doté d’une classification obligatoire pour tout chalet loué pour des périodes de moins de 31 jours (à la nuitée, à la semaine ou à la fin de semaine). Ce programme de certification est géré par la Corporation de l’industrie touristique du Québec (CITQ) et est présenté sous forme de nombre d’étoiles de 0 à 5. Il vous en coûtera près de 250 $ par année, plus 5 $ pour chaque unité d’hébergement.

2. Se démarquer de la concurrence

En choisissant d’offrir votre chalet en location, vous bénéficierez de revenus pour diminuer les dépenses. Toutefois, pour augmenter vos chances, vous devez vous assurer d’offrir un produit tendance. Il faudra peut-être envisager de revoir la décoration, l’aménagement du terrain et l’entretien du bâtiment. Le chalet rustique, c’est bien, mais le chalet moderne tout équipé, c’est gagnant.

3. Partout en même temps

Pour maximiser les locations, votre chalet devrait être inscrit sur le plus de plateformes possible. Que ce soit sur Airbnb, HomeAway ou chaletsalouer.com, prenez le temps d’observer ce qui pourrait susciter l’intérêt chez la clientèle recherchée. Démarquez-vous par la qualité de vos photos, par des descriptions accrocheuses, offrez des extras (spa) ou si l’emplacement le permet, mettez quelques embarcations à la disposition de vos locataires. Vous augmenterez ainsi vos chances de vous démarquer et par la même occasion, vous observerez une augmentation de vos revenus de location.

4. Une gestion impeccable

Que vous choisissiez de gérer vous-même les locations ou que vous décidiez de les déléguer à quelqu’un de confiance, il faut s’assurer de ne rien oublier. La gestion des locations comprend : un agenda des disponibilités à jour, l’entretien du bâtiment, le nettoyage, la tonte du gazon, la remise des clés à l’arrivée et au départ des clients. Tout doit être impeccable avant l’arrivée des prochains locataires, particulièrement en ces temps de COVID. Autrement, vous risquez de voir arriver des commentaires négatifs sur votre chalet, ce qui pourrait grandement affecter vos futures locations.

5. Le meilleur des deux mondes

Comme nouveau propriétaire, vous devrez évidemment déclarer vos revenus de location. Sachez toutefois que les frais encourus, notamment pour les annonces sur les diverses plateformes de location, sont déductibles. Même chose pour les frais d’entretien et de nettoyage. Les intérêts de l’hypothèque, les services publics, les frais de télécommunications, les assurances, les travaux de rénovation sont en partie déductibles, selon l’occupation que vous faites du chalet. La location est toujours plus profitable que de laisser un chalet vide.  


Conseils  

Louer son chalet peut devenir un investissement rentable à condition d’avoir préalablement comptabilisé vos éventuelles dépenses et vos revenus de location potentiels. Vous pourrez ensuite calculer votre revenu locatif net et prendre une décision plus éclairée.  

Tentez d’offrir un produit unique. Ce que vos futurs locataires recherchent, c’est une expérience dont ils se souviendront longtemps.    


Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.