/news/coronavirus

Un événement-test en septembre au Québec avec 20 000 personnes

Le Québec pourrait devenir la première province canadienne à réunir 20 000 spectateurs, le temps d’un événement-test supervisé par des chercheurs de l’Université Laval et la santé publique. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a annoncé lundi après-midi qu’un mandat a été confié à l’Université Laval afin d’élaborer un protocole de recherche adapté à ce type d’expérience. 

Si la situation sanitaire le permet, l’événement-test prendra la forme de deux spectacles, soit un en salle avec un maximum de 5 000 personnes et un à l’extérieur avec 20 000 spectateurs, a expliqué Mme Proulx lors d’une conférence de presse. 

Avec ou sans masque? Avec ou sans distanciation physique? Il reste à voir dans quelles conditions ces deux spectacles pourront avoir lieu. Les critères d'admissions seront précisés ultérieurement. On sait déjà que l’événement-test se tiendra dans la région de Québec, mais on ignore pour l'instant à quel endroit.

Entrevue avec Nicolas Cournoyer, Cofondateur de Piknic Électronik et Igloofest

Gratuit pour les volontaires       

« Ce grand rassemblement-là sera gratuit pour les personnes qui y participeront sur une base volontaire », a précisé Mme Proulx. 

Le Québec devient la première province à prendre ce genre d’initiative, a fait valoir la ministre. 

« C’est un pas immense vers la réalisation d’événements sécuritaires », a souligné la ministre.

La France a tenté une expérience du même genre, à la fin mai, en réunissant 5 000 personnes le temps d’un concert-test du groupe Indochine, où le masque était obligatoire, mais pas la distanciation physique. En France, le « pass sanitaire », soit un document qui démontre la double-vaccination ou l’obtention d’un test négatif à la COVID-19, deviendra obligatoire à compter du 21 juillet pour tous les événements de 50 personnes et plus.