/regional/estduquebec/basstlaurent

Enfin de bonnes récoltes pour les agriculteurs

Les quatre dernières années de récoltes avant 2021 ne furent pas très généreuses envers les agriculteurs du Bas-Saint-Laurent et d’ailleurs dans la province.

• À lire aussi: UE: feu vert des 27 pour viser 25% d'agriculture bio d'ici 2030

• À lire aussi: Climat: l'UE va planter 3 milliards d'arbres pour absorber ses émissions

• À lire aussi: La forêt amazonienne en train de devenir source de CO2, selon une étude

Toutefois, cette année met officiellement fin à la série d’étés sans bonnes récoltes pour les producteurs agricoles.

Précédemment, la sécheresse ainsi que le manque de précipitations ont miné les récoltes : « Ce furent quatre années de diète et de sécheresse », a indiqué Gilbert Marquis, président de L’Union des producteurs agricoles (UPA). Les changements climatiques de plus en plus alarmants ont contribué à ces mauvaises récoltes, participant à la hausse des coûts.

Les prix reliés au foin ont d’ailleurs décuplé durant cette disette : «Le prix a doublé et même triplé, sans compter l’augmentation des coûts de transports», a ajouté M. Marquis.

Depuis la fin du printemps, le temps se montre propice à l’agriculture: « Chaleur, soleil et pluie forment le temps idéal pour ce type d’activité», a déclaré Simon Legault, météorologue chez Environnement Canada.

La période estivale généreuse arrive à point, plusieurs producteurs ayant écoulé complètement leurs réserves accumulées, mais les agriculteurs entrevoient les prochaines semaines avec optimisme.