/regional/sherbrooke/estrie

La pénurie de main-d'oeuvre est frappante à Magog

La pénurie de main-d’œuvre est retentissante à Magog, dans la région administrative de l'Estrie, alors que la saison touristique bat son plein, ont confié à TVA Nouvelles des acteurs du milieu touristique qui doivent composer avec la problématique, mardi.

• À lire aussi: L’Estrie écope du manque de places en garderie

• À lire aussi: Vacances de la construction: une pénurie de main-d’œuvre touche l’industrie touristique

• À lire aussi: L’industrie du taxi freinée par le manque de main d’œuvre en Mauricie

À l'Hôtel Chateau du Lac à Magog, il est difficile d’engager des employés pour donner un coup de main aux équipes de l’entretien. Ce sont les propriétaires eux-mêmes qui comblent le manque de personnel. Plusieurs propriétaires et commerçants accusent la Prestation canadienne de la relance économique.

Le Mam’zell Pub, à Magog, est forcé de fermer temporairement en raison du manque de main-d’œuvre, alors que les touristes sont défilent, en pleine semaine de la construction.

Pour attirer les jeunes, l'entreprise estrienne Pal+ offre des chèques cadeaux de 100$, mais non pas pour les enfants, mais plutôt, leurs parents! «Les parents peuvent découvrir nos produits s’ils ne les connaissent pas. En même temps, ils peuvent aller voir leurs enfants à l’œuvre, peut-être les servir qui sait? C’est un peu de retourner aux parents qui en font tant pour leurs enfants», a expliqué la présidente du Groupe Pal+, Élyse L’Espérance.