/news/coronavirus

Nouveau sommet en Iran avec 27 444 cas

Le ministère iranien de la Santé a enregistré mardi un nouveau record quotidien de contaminations dans le pays, dont la capitale Téhéran compose avec des restrictions tout juste entrées en vigueur pour freiner la propagation du virus.

Au cours des dernières 24 heures, le pays a officiellement enregistré 27 444 nouveaux cas d'infection pour atteindre un nouveau record quotidien portant le nombre total de cas positifs à 3 576 148.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

L'Iran, le pays le plus durement touché du Moyen-Orient, a également enregistré 250 décès supplémentaires liés au coronavirus, a indiqué le ministère, pour atteindre un total de 87 624 morts.

Les autorités ont précédemment admis que les chiffres officiels ne tenaient pas compte de tous les cas recensés.

Pour freiner la progression de la COVID-19, le Comité national de lutte contre le coronavirus a ordonné à partir de lundi soir la fermeture des administrations et des banques pour six jours à Téhéran et dans une province voisine, Alborz, une première depuis le début de la pandémie.

Le précédent record d'infections quotidiennes du pays de 25 582 a été atteint le 14 avril.

La République islamique d'Iran peine à contenir depuis plusieurs semaines ce que le gouvernement présente comme une «cinquième vague» de la maladie, portée par la propagation du variant Delta, très contagieux.

Alors que l'Iran se prépare à trois jours de congés --de mercredi à vendredi-- à l'occasion de la fête musulmane du Sacrifice, le Comité a décrété une interdiction de sortir de ces deux provinces ou d'y entrer en voiture pour six jours également.

Samedi, le président Hassan Rohani a déploré le respect «très faible» des règles de protection.

À Téhéran, nombre d'habitants s'affranchissent de l'obligation du port du maque sans être inquiétés.

Pris à la gorge financièrement par les sanctions américaines rétablies à son encontre depuis 2018, l'Iran dit peiner à réaliser des transactions commerciales avec l'étranger en vue d'importer des vaccins pour ses quelque 283 millions d'administrés.

Face à la pénurie, les autorités ont approuvé l'utilisation en urgence de deux vaccins produits localement avant même qu'ils ne reçoivent leur autorisation de mise sur le marché.

Selon le ministère de la Santé, quelque 6,9 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin contre le coronavirus, et 2,3 millions seulement ont reçu les deux doses nécessaire