/news/politics

Un ancien dirigeant de Comcast choisi par Biden comme ambassadeur au Canada

L’administration du président Joe Biden a jeté son dévolu sur David L. Cohen, un ancien haut dirigeant de Comcast Corporation, pour la représenter à titre d’ambassadeur des États-Unis au Canada, a annoncé la Maison-Blanche mercredi.

• À lire aussi: La frontière américaine fermée jusqu'au 21 août

• À lire aussi: Les sénateurs républicains bloquent, à ce stade, l'accord sur les infrastructures

• À lire aussi: Des cas de COVID-19 à la Maison-Blanche, parmi le personnel totalement vacciné

Ancien vice-président du conglomérat médiatique qui possède notamment NBCUniversal et offre des services de câblodistribution, M. Cohen a passé près de deux décennies au sein de l’entreprise, avant de céder son poste le 1er janvier 2020 pour se contenter d’un rôle de conseiller.

Le nouvel ambassadeur, avocat de formation, avait auparavant travaillé dans des firmes d’avocats.

«Je suis honoré d’avoir été nommé ambassadeur au Canada et je remercie le président Biden pour cette opportunité de servir mon pays et de le représenter. Si ma nomination est approuvée, je compte travailler avec nos voisins du Canada et continuer à développer et faire grandir notre très grande et importante relation, alors que nous continuons à lutter contre la pandémie et à rebâtir nos économies», a commenté le principal intéressé dans la foulée de l’annonce de sa nomination.

La sélection de M. Cohen devra cependant être approuvée par le Sénat américain avant qu’il puisse venir s’établir à l’ambassade américaine à Ottawa.

S’il obtient l’aval du Sénat, David L. Cohen remplacera officiellement Kelly Knight Craft, une républicaine qui avait été nommée ambassadrice au Canada par Donald Trump en 2017, passant deux ans au pays avant d’obtenir un poste pour représenter son pays aux Nations unies. Depuis, des ambassadeurs par intérim se sont succédé, sans aucune nouvelle nomination officielle.