/news/currentevents

Assassinat raté: une victime innocente blessée dans un café italien

Une personne innocente a été blessé, jeudi midi, lors d’une tentative d’assassinat ratée survenue dans un café italien de l'arrondissement de Saint-Léonard, à Montréal.

Le crime a été commis vers midi, sur la terrasse du Café Sorrento, sur la rue Jean-Talon, non loin du boulevard Lacordaire.

Selon nos informations, le suspect serait débarqué d’un véhicule immobilisé tout près du café. Chemin faisant vers sa cible, le tireur aurait malencontreusement échappé le chargeur de son pistolet au sol.

Il aurait remis le chargeur en place, avant d’ouvrir le feu en direction de l’un des clients du café qui se trouvait sur la terrasse.

Par miracle, la personne visée par l’attentat - et dont on ignore toujours l’identité - aurait réussi à échapper aux tirs et à prendre la fuite sans être touchée. 

Malheureusement, des éclats de vitre auraient atteint un homme qui se trouvait à proximité, mais qui n’aurait rien à voir avec cette tentative de règlement de comptes.

Blessée au haut du corps, possiblement au bras, la victime a été transportée à l’hôpital pour traiter des blessures ne mettant pas sa vie en danger.

L’un des projectiles a également fait voler en éclats la porte d’entrée vitrée du Café Sorrento.

«J’ai entendu deux détonations. Je suis sorti à l’extérieur pour voir ce qui se passait et c’était la panique! Tout le monde courait partout. J’ai appelé le 911 pour demander la police au plus vite», a dit un employé du commerce voisin du Café Sorrento, qui a préféré demeurer anonyme.

Le tireur aurait pris la fuite à bord d’un véhicule après la tentative de meurtre et n’avait toujours pas été localisé en fin d’après-midi. Selon nos informations, il portait des vêtements qui cachaient en quasi-totalité son corps et son visage.

De nombreux policiers se sont rendus sur les lieux pour sécuriser l’endroit, rencontrer les nombreux témoins de l’événement et visionner les images des caméras de surveillance installées dans le secteur.

Écoutez l'analyse d'Alexandre Moranville-Ouellet avec Vincent Dessureault sur QUB Radio: 

Un périmètre de sécurité a été érigé autour de la scène de crime afin de permettre aux enquêteurs et aux techniciens en identité judiciaire de scruter les lieux pour tenter d’y retrouver des éléments de preuve.

En entrevue à TVA Nouvelles, le propriétaire du Café Sorrento, Antonio Messina, a assuré que son commerce était «clean» et qu'il n'était pas un lieu de rendez-vous pour des membres du crime organisé.

Le mois de juillet est particulièrement «chaud» dans la métropole, alors qu’en seulement 22 jours, près d’une quinzaine d’incidents lors desquels des coups de feu ont été tirés sont survenus.