/news/culture

Un nouveau projet de film sur Boule Noire

Après deux tentatives qui ont échoué il y a une dizaine d’années, la vie du regretté chanteur et musicien George Thurston, connu des Québécois sous le nom d’artiste Boule Noire, pourrait finalement être portée à l’écran, a appris Le Journal.

Provisoirement intitulé Aimes-tu la vie ?, clin d’œil à l’un de ses plus grands succès, un projet de long métrage biographique vient de recevoir une aide financière de la SODEC pour l’écriture du scénario.

Les productrices Lucie et Luce Rozon, de la maison de production Les Agents Doubles, et Marie-Claude Poulin, de MCP Productions, sont aux commandes.

L’artiste a fait carrière durant de nombreuses années, parfois dans l’ombre.

Photo d'archives

L’artiste a fait carrière durant de nombreuses années, parfois dans l’ombre.

Connue notamment pour avoir adapté son propre roman pour en faire le film Les rois mongols, Nicole Bélanger signera le scénario en collaboration avec Lorraine Cordeau-Thurston, la veuve de l’artiste décédé d’un cancer colorectal, en 2007.

À cette étape, aucun réalisateur ni aucun acteur n’est attaché au projet.

« Cadeau du ciel »  

« Pour moi, c’est une équipe de rêve d’avoir les sœurs Rozon et Marie-Claude Poulin. C’est un beau cadeau du ciel que j’ai reçu quand elles se sont manifestées », s’enflamme Mme Cordeau-Thurston.

Malgré l’échec d’un premier projet de film et d’une série télé peu après le décès de George Thurston, elle gardait espoir. Elle est d’autant plus heureuse qu’elle aura son mot à dire dans le récit, cette fois.

« Ce qui m’effrayait des autres producteurs, c’est qu’ils disaient dans le contrat que la famille n’avait pas droit de regard sur la production et ce n’est pas comme ça que George voudrait travailler », dit celle qui a été aussi son impresario.

Lorraine Cordeau et George Thurston.

Photo d'archives

Lorraine Cordeau et George Thurston.

La productrice Marie-Claude Poulin souhaite que le film fasse du bien. « C’était une belle personne, George Thurston. Il n’était pas habité par des démons à n’en plus finir ».

Le film, qui couvrira son enfance passée dans une vingtaine de foyers d’accueil de Saint-Jérôme et une carrière musicale qui l’a conduit jusqu’en Europe, aura une forte saveur musicale, avance Lorraine Cordeau-Thurston.

Un des premiers artistes noirs à connaître un succès populaire au Québec,
Thurston, surnommé Boule Noire à cause de sa coupe afro, s’est fait connaître durant les années 1970 grâce aux chansons Aimes-tu la vie ? et Aimer d’amour.

« Il a été un pionnier. C’était le premier à faire du folk, du blues et du R&B en français. Je reçois encore beaucoup de courriels de jeunes chanteurs qui me disent qu’il était leur mentor », confie Mme Cordeau-Thurston.