/news/politics

Vers des élections fédérales : Trudeau lance des attaques envers O’Toole

Justin Trudeau a profité de sa plateforme virtuelle lors d’un rassemblement libéral pour lancer quelques flèches à ses opposants à Ottawa à l’approche des élections fédérales.

• À lire aussi: «Il n’y a pas de querelles internes» au sein du Parti vert, dit la cheffe Annamie Paul

• À lire aussi: Sondage Léger: les Québécois ne veulent pas d'élections cet été

• À lire aussi: Jérémy Gabriel candidat pour le NPD?

Sa cible préférée durant cette conférence était le dirigeant du Parti conservateur, Erin O’Toole.

Il a entre autres mentionné qu’élire Érin O’Toole représenterait un pas en arrière pour les Canadiens.

Le premier ministre a fait référence au volet environnemental qui est déficient selon lui chez son adversaire.

Il a mentionné que si tu as un plan économique tu dois avoir un plan environnemental en faisant référence aux conservateurs qui ne sont pas reconnus pour avoir le programme le plus garni dans cet aspect.

Selon le premier ministre, les conservateurs jouent à l’autruche en matière de changement climatique donc voter pour eux constituerait un net recul.

Il a également rappelé son intention de créer un million d’emploi en respectant l’environnement et qu’il voulait continuer de lutter contre le racisme envers les noirs et les Asiatiques, l’islamophobie et l’antisémitisme.

Aider les jeunes 

Justin Trudeau a profité de cette réunion pour signaler qu’il voulait aider les jeunes à se relever de ce drame psychologique durant la pandémie. 

«L’approche du Parti du conservateur est de s’attaquer aux autres plutôt que de s’attaquer aux vrais enjeux qui préoccupent les Canadiens. Avec le parti conservateur, il n’y a rien pour la classe moyenne, pour l’environnement et pour les enfants. C’est pour ça que notre équipe ne peut pas se permettre de lâcher», déclare le premier ministre.

Justin Trudeau avait un invité d’honneur à cette conférence, l’ancien premier ministre Jean Chrétien y participait pour y montrer son appui.

«Il n’y a pas de partis parfaits, mais quand je me regarde je me désole, mais quand je me compare, je me console. Quand je me compare aux conservateurs et à la gauche radicale, je trouve que le Canada est bien servi par le Parti libéral du Canada mené par Justin Trudeau que je connais depuis apparemment assez longtemps», affirme Jean Chrétien.

Un sondage révélait, hier, que 55% des Québécois ne veulent pas d’élections

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.