/finance/homepage

Des ventes en baisse pour les restos et les bars en mai

Les ventes des restaurants et des bars ont reculé de 1,1 % en mai au Québec, atteignant 809,5 millions $ alors que le déconfinement était encore à ses balbutiements.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: 101 nouveaux cas au Québec

À l’échelle du pays, les ventes de ce secteur durement frappé par la pandémie de COVID-19 se sont chiffrées à 4,4 milliards $, en recul de 0,6 % par rapport au mois précédent.

Selon Statistique Canada, cette diminution s’explique par les mesures prises par les autorités pour freiner la troisième vague et la montée des variants.

«L'augmentation des ventes des établissements de restauration à service restreint (+0,6 %), des services de restauration spéciaux (+1,5 %) et des débits de boissons alcoolisées (+1,6 %) n'a pas suffi à contrebalancer la baisse des ventes des restaurants à service complet (-3,2 %)» au pays, a mis en contexte l’agence fédérale.

En plus du Québec, sept autres provinces ont enregistré une baisse de leurs ventes. C’est en Alberta que la chute exprimée en dollars a été la plus drastique (-5,5 %) en raison de la fermeture des salles à manger intérieures et extérieures à partir du 10 mai. En pourcentage, c’est toutefois en Nouvelle-Écosse que la diminution a été la plus forte (-22,3 %), cette province de l’Atlantique ayant interdit dès le 28 avril aux restaurants de servir de la nourriture dans leurs salles à manger.

La Colombie-Britannique, elle, a connu la hausse la plus importante (7,7 %) de ses ventes après la réouverture des salles à manger intérieures, avec restrictions.

Soulignons que les prix des aliments achetés au restaurant ont crû de 2,6 % en mai dernier comparativement au mois correspondant de 2020. Les prix des boissons alcoolisées servies dans les établissements licenciés ont pour leur part baissé de 1,5 %.

«Un an après le début de la COVID-19 et de l'adoption de restrictions dans le sous-secteur des services de restauration et des débits de boissons qui en ont découlé, les ventes non désaisonnalisées en mai 2021 ont augmenté de 35,6 % par rapport à mai 2020. Bien que les entreprises du sous-secteur des services de restauration et des débits de boissons se soient adaptées pour exercer leurs activités dans une nouvelle réalité au cours de la dernière année, leurs ventes sont toujours inférieures de près du tiers (-31,2 %) à celles enregistrées en mai 2019», a souligné Statistique Canada.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.