/news/society

Feux de forêt: les renforts continuent d’arriver au Manitoba

Les renforts continuent d’affluer au Manitoba où des militaires des Forces armées canadiennes et des pompiers d’autres provinces sont attendus au cours des prochains jours pour venir en aide aux équipes déployées pour faire face aux feux de forêt.

• À lire aussi: La météo pourrait poser problème aux pompiers forestiers

• À lire aussi: Feux de forêt: d'autres renforts québécois au front en Colombie-Britannique

• À lire aussi: Feux de forêt: les évacuations se poursuivent dans l'ouest du Canada

«[Près de] 120 militaires formés en matière de feux de forêt seront déployés sur les incendies dans les régions de l’Ouest et de l’Est pour relever les équipes du Manitoba à partir du vendredi 23 juillet», a-t-il été indiqué dans la dernière mise à jour sur les incendies de la province, vendredi matin.

Des équipes sont également arrivées en provenance des Territoires du Nord-Ouest, de la Nouvelle-Écosse, du Québec et de Parcs Canada, alors que le soutien du Nouveau-Brunswick est attendu au cours de la fin de semaine.

Avec près de 131 feux de forêt qui étaient toujours actifs vendredi, la province doit continuer de faire face à la présence importante de fumée.

«Les risques d’incendie vont de faibles à élevés dans toute la province [vendredi], mais aucun nouvel incendie n’a été signalé [jeudi]», a-t-il été précisé dans la plus récente mise à jour.

Six Premières Nations et trois communautés des Affaires du Nord ont d’ailleurs dû être évacuées «en raison de la fumée et de la perte d’énergie hydroélectrique».

Des Premières Nations aussi évacuées en Ontario 

De nombreuses communautés autochtones ont également été sous le coup d’ordres d’évacuations dans le nord de l’Ontario depuis le début de la semaine.

«En raison de la fumée dégagée par les feux de forêt actifs, les résidents des communautés touchées sont évacués par mesure de précaution», a indiqué le gouvernement de l’Ontario.

En date de jeudi, 647 personnes avaient été évacuées de la Première Nation de Poplar Hill et 898 autres de celle de Deer Lake. Les évacuations étaient toujours en cours pour les communautés de North Spirit Lake et de Cat Lake, où 99 et 200 évacués étaient comptés respectivement.

Près de 1096 personnes devaient aussi être évacuées dans la communauté de Pikangikum, mais l’ordre était resté en suspens jeudi soir, selon le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts.

Deux nouveaux incendies ont été confirmés vendredi après-midi dans la région du Nord-Est, portant leur total à 13, alors que deux brasiers supplémentaires ont été signalés en début de soirée dans le Nord-Ouest, où 138 feux sont actifs.

Selon les services d’urgence, d’aviation et de lutte contre les feux de forêt de l’Ontario, l’incendie le plus important de la province se situerait au nord-ouest de Kenora, située près de la frontière avec le Manitoba.

«Il s’étend sur 139 116 hectares et génère de la fumée au niveau local», ont-ils mentionné sur Twitter en début de soirée.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.