/regional/troisrivieres/mauricie

Le nouveau Centre fiscal de Shawinigan est une affaire dans le sac

Il n'y aura plus de remise en question de la pérennité du Centre fiscal de Shawinigan, en Mauricie. Le gouvernement fédéral a dévoilé vendredi le concept architectural et annoncé que le chantier de reconstruction de l'édifice se mettra en branle en août au coût de 136 millions $.

L'idée d'instituer une déclaration de revenus unique au Québec représentait une épée de Damoclès au-dessus du centre fiscal.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne, qui est député dans la région, a d'ailleurs montré du doigt ceux qui ont entretenu l'incertitude autour de l'emploi des fonctionnaires fédéraux du revenu à Shawinigan.

Le projet est maintenant coulé dans le béton. «Il y en a qui ont remis ça en question. Il y en a qui ne nous ont pas aidés durant le parcours. Maintenant, je peux vous dire une chose: ce qu'on envoie comme message clair, c'est que le contrat est donné et que c'est passé au Conseil du trésor», a tonné le ministre Champagne, qui représente les citoyens de la circonscription Saint-Maurice-Champlain à Ottawa.

Le Syndicat des employés de l'impôt craint maintenant que le Bloc québécois ne ramène le sujet sur le tapis de la prochaine campagne électorale fédérale, même si par deux fois déjà la Chambre des Communes a dit non à l'idée de la déclaration de revenus unique au Québec.

«C'est dangereux de commencer à parler de ce genre de truc. On a présentement 1500 emplois, dont beaucoup sont permanents», s'est inquiété Patrick Bertrand, représentant du syndicat. Celui-ci affirme avoir été incapable, jusqu'à maintenant, d'obtenir une rencontre avec le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, pour en discuter de vive voix.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.