/news/politics

Isabelle Charest «surprise et déçue» de la sélection de Logan Mailloux

La ministre responsable de la Condition féminine s’est dit «surprise et déçue» par le choix de premier tour du Canadien de Montréal, Logan Mailloux, qui a pris et partagé une photo explicite d’une partenaire sexuelle, en Suède, l'automne dernier.

• À lire aussi: «Je dois mériter la confiance des partisans» - Logan Mailloux

• À lire aussi: Le CH pige dans la LHJMQ au deuxième tour

Isabelle Charest, qui est une ex-athlète de haut niveau, a indiqué samedi dans une série de micromessages sur Twitter que les gestes reprochés au hockeyeur ontarien sont «inacceptables».

En novembre dernier, Mailloux, 18 ans, évoluait au sein du SK Lejon, en Suède, et il aurait pris à l’insu de sa partenaire une photo alors qu'elle pratiquait une fellation. Ensuite, il aurait envoyé la photo à des coéquipiers.

Mme Charest n’a pas nommé le directeur général du CH, Marc Bergevin, qui a sélectionné Mailloux, mais elle a en quelque sorte condamné son choix qui a fait grand bruit sur les réseaux sociaux.

«Depuis mon arrivée en poste comme ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, j’ai posé plusieurs gestes pour faire du sport un milieu sécuritaire, exempt de violence et inclusif, a-t-elle indiqué. Le choix de repêcher M. Mailloux ne va pas du tout dans le sens du changement de culture positif que je souhaite instaurer dans le milieu sportif et à l’échelle de la société. Évoluer au sein de la LNH est un immense privilège.»

Selon la ministre Charest, être un sportif accompli et une personnalité publique vient avec des responsabilités.

«Posséder des habiletés athlétiques exceptionnelles, c’est une chose, mais je crois sincèrement que ceux qui en font partie se doivent d’être des modèles, sur et en dehors de la glace», a-t-elle conclu.

En raison de ses antécédents judiciaires liés à cette affaire, Logan Mailloux souhaitait ne pas être repêché par une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) cette année. Il voulait d’abord gagner en maturité et apprendre de ses gestes.

Samedi matin, avant que ne commence la deuxième journée du repêchage de la LNH, Mailloux s’est adressé aux journalistes par visioconférence. Prenant le blâme, il a reconnu la gravité et la stupidité de ses gestes.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.