/news/coronavirus

Multiplication des offensives pour vacciner les 18-29 ans

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale multiplie les offensives pour tenter de rejoindre les jeunes afin qu’ils reçoivent leur première ou leur deuxième dose de vaccin contre la COVID-19. 

La campagne de vaccination s’essouffle au Québec, particulièrement chez les jeunes de 18 à 29.

Le CIUSSS a donc mis en place différentes stratégies pour aller à leur rencontre. 

Parmi celles-ci, la mise en place, samedi, d’une clinique de vaccination mobile aux galets, à Pont-Rouge, un secteur prisé des jeunes.

«On a fait affaire avec les nombreux organismes communautaires des jeux afin de cartographier et localiser les endroits qui sont fréquentés par les jeunes, de manière à pouvoir les rejoindre durant leurs activités. On leur propose leur première ou leur deuxième dose, sans rendez-vous», explique Isabelle Beaulieu, directrice adjointe de la vaccination au CIUSSS de la Capitale-Nationale, à TVA Nouvelles.

Cette jeune clientèle est d’ailleurs bien consciente de ce qui pourrait être en jeu s’ils ne sont pas vaccinés.

«Moi, c’est certain que si je veux voyager avec mon ami, va falloir qu’il soit vacciné», affirme une jeune dame de 18 ans, venue profiter du soleil.

Le ministre Christian Dubé a tenu à leur rappeler, vendredi, qu’ils doivent faire la différence, pour éviter d’utiliser le passeport vaccinal. 

Malgré son taux de vaccination global qui est supérieur à la moyenne provinciale, le CIUSSS de la Capitale-Nationale aimerait bien atteindre la cible de 75% de personnes vaccinées chez les 18-29 ans. 

Il reste un peu plus de 1000 «premières doses» à donner et ce sera chose faite.

- d’après les informations de Pierre-Antoine Gosselin

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.