/news/society

Hausse d'abandons des animaux exotiques à la SPCA

Alors que la pandémie a exacerbé le nombre d'adoptions d'animaux de compagnie, la SPCA reçoit un nombre anormal d'animaux exotiques comme des lapins, des tortues et des canards. 

• À lire aussi: Canards et lapins abandonnés par des influenceurs

«On est prêts à recevoir beaucoup de chats, beaucoup de chiens, c’est normal pour un refuge comme le nôtre, mais là on a une abondance de petits animaux exotiques», note Élise Desaulniers, directrice générale de la SPCA de Montréal. 

Selon Mme Desaulniers, c'est entre autres dû à la pénurie de chats et de chiens pendant la pandémie. Les gens se sont tournés vers des petits animaux vendus en animalerie puisqu'à Montréal, la vente de chats, de chiens et de lapin y est interdite.

Les gens se sont donc tournés vers d'autres animaux, dont les canards. Selon Mme Desaulniers, une tendance sur TikTok, Instagram, et Snapchat, veut que des jeunes se filment avec des canards qui les suivent. 

«Ça fait des vidéos mignonnes, mais évidemment, quand ils rentrent à la maison avec ces canetons-là, les parents disent ''ben non, ça ne va pas à la maison''», dit-elle.

Arrivées d'animaux sur rendez-vous 

Depuis le début de la pandémie, toutes les arrivées d’animaux se font sur rendez-vous, ce qui permet à la SPCA de s’assurer que les animaux accueillis reçoivent les meilleurs soins possible.  

«La bonne nouvelle, c’est qu’avec les abandons sur rendez-vous, souvent on va aider les gens à garder leur animal ou à trouver une solution à leur abandon au refuge», dit Mme Desaulniers.

Selon elle, l'adoption est le dernier recours. Les ressources limitées de la SPCA doivent être utilisées pour les animaux qui en ont vraiment besoin. 

«J’ai vu dans les dernières semaines, par exemple, des chats qui avaient des problèmes de comportement. Le chat fait pipi à l’extérieur de la litière ou fait ses griffes sur le sofa, dans ce cas-là, les gens sont exaspérés», explique-t-elle. «On a des conseillères qui les appellent et qui donnent des conseils. Souvent, ça fonctionne et les gens peuvent garder leur animal.»

Sinon, la SPCA conseille aux gens de confier les animaux à quelqu'un de leur entourage pour une alternative à l’abandon en refuge. 

Des mythes tenaces 

Certains pensent que les animaux qu'on adopte à la SPCA sont en mauvaise forme. Ce n'est pas le cas selon Mme Desaulniers, qui y a elle-même adopté ses chats. 

La directrice générale explique qu'il y a une panoplie de jeunes animaux à adopter. En outre, elle explique que les animaux adultes sont de bons partis pour l'adoption, puisqu'on connait déjà leurs comportements et leurs problèmes de santé. 

«L'animal adulte a été vu par des vétérinaires, il est stérilisé, il est un peu plus calme aussi, il ne va pas détruire votre maison», dit Mme Desaulniers. «On encourage les gens à se tourner vers ce genre d’animaux-là qui sont un petit peu plus faciles qu’un chiot ou chaton.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.