/news/coronavirus

COVID: la Grèce amorce la vaccination pour les 12-15 ans en août

La Grèce va étendre sa campagne de vaccination contre la COVID-19 aux 12-15 ans au mois d'août, a annoncé lundi le ministre de la Santé, Vassilis Kikilias, précisant qu'elle serait facultative.

• À lire aussi: Concours vaccinal: déjà plus de 360 000 Québécois inscrits

• À lire aussi: Frustrés, les médecins se préparent à une 4e vague

• À lire aussi: Vaccin anti-COVID ou test obligatoire pour les fonctionnaires de New York

Les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France et l'Italie ont déjà approuvé la vaccination pour cette tranche d'âge.

«La plateforme pour les mineurs entre 12 et 15 ans va ouvrir le 30 juillet», a indiqué Marios Themistokleous, secrétaire général de la santé lors d'une conférence de presse.

De son côté, Maria Théodoridou, présidente de la commission de vaccination en Grèce, a souligné qu'il y avait récemment «une hausse importante des cas de contamination des enfants et adolescents».

«La contamination constante d'enfants va entraîner l'apparition de nouveaux variants» du coronavirus, a-t-elle ajouté.

La décision de vacciner les mineurs de plus de 12 ans a été prise alors que la Grèce connaît une nouvelle hausse du nombre de cas de coronavirus et surtout du variant Delta.

Quelque 30 000 rendez-vous de vaccination ont déjà été pris par des adolescents de 15-17 ans, selon le ministère de la Santé. «Ils devraient tous aller se faire vacciner, même au milieu de l'été», a exhorté M. Kikilias sur une chaîne de télévision locale, soulignant que le pourcentage de personnes vaccinées «hospitalisées dans un état critique» était «inférieur à 10%».

Au début du mois, le parlement grec a adopté un projet de loi rendant obligatoire la vaccination des personnels soignants et des employés des maisons de retraite.

Ces derniers devront être vaccinés avant le 16 août, les personnels soignants du public ou du privé devront l'être au 1er septembre. Les récalcitrants seront placés en congés sans solde.

Au printemps, le gouvernement avait annoncé que les petites îles et îlots du pays seraient vaccinés en priorité en vue de la saison touristique, afin d'assurer la sécurité des insulaires, mais aussi des touristes.

Les populations de dizaines d'îles ont été complètement vaccinées, mais une large proportion d'employés du secteur touristique est restée hésitante, selon les autorités grecques.

L'île de Mykonos avait été placée en alerte rouge début juillet, avec de nouvelles restrictions, dont le rétablissement d'un couvre-feu. Ces mesures ont été levées lundi.

Environ 5,5 millions de personnes, sur une population d'environ 10,7 millions d'habitants en Grèce, ont été entièrement vaccinées, selon les données officielles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.