/news/society

Empoisonnement au mercure: un financement de 68,9 M$ pour la communauté de Grassy Narrows

Jack Boland/Toronto Sun/QMI Agency

Ottawa s’est entendu lundi avec la communauté autochtone de Grassy Narrows, située dans le nord-ouest de l’Ontario, pour accorder un financement de 68,9 millions $ dédié au fonctionnement d’un centre de soins pour les personnes ayant été contaminées par le mercure.

• À lire aussi: Justin Trudeau s'excuse pour des propos «irrespectueux» à l'endroit de manifestants

• À lire aussi: Un chef autochtone ontarien se présente pour le NPD

• À lire aussi: Singh continue d’attaquer Trudeau sur la réconciliation avec les autochtones

Les fonds seront utilisés pour les coûts sur le long terme des prestations de soins et de services dans cet établissement dont l’ouverture est attendue pour 2023.

Avec ce nouvel amendement, la communauté autochtone pourra placer dans un fonds fiduciaire le financement attribué sous la forme d’une somme forfaitaire.

«Il s’agit d’une étape importante pour mon peuple sur la voie de l’obtention de soins dignes pour notre peuple et d’une justice mercurielle complète. Je rends hommage aux nombreux membres de notre communauté qui ont travaillé pendant des décennies pour que cela se produise contre vents et marées», a déclaré lundi par voie de communiqué le chef Randy Fobister de Grassy Narrows.

«Nous attendons du Canada qu’il continue à honorer cette promesse sacrée, et nous y veillerons. Notre travail n’est pas terminé. Il y a encore beaucoup à faire pour réparer les dommages que le mercure a causés à notre communauté», a ajouté le chef de la communauté.

Cette révision de l’accord-cadre signé initialement le 2 avril 2020 prévoit également que le montant de 68,9 millions $ pourrait être insuffisant et permet donc l’ajout de fonds supplémentaires dans le futur s’ils sont jugés nécessaires.

Avec un début de construction prévu pour le printemps 2022, le centre de soins devrait pouvoir «accueillir 22 patients hospitalisés et fournir des services ambulatoires aux habitants de Grassy Narrows qui souffrent des multiples facettes de l’empoisonnement au mercure».

Rappelons que l’eau de la communauté autochtone avait été contaminée au mercure il y a près d’une cinquantaine d’années et que des membres de Grassy Narrows souffrent encore des répercussions d’un empoisonnement.

«Grassy Narrows continue de demander une compensation équitable pour l’ensemble de la communauté pour les vastes impacts de la crise actuelle du mercure», a-t-il été souligné dans le communiqué.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.