/regional/sherbrooke/estrie

Les mariages reprennent mais l’industrie est loin d’un retour à la normale

Les célébrations de mariage reprennent avec les allègements des mesures sanitaires, mais l’industrie est loin d’un retour à la normale.

• À lire aussi: L'Église protestante célèbre le premier mariage de pasteures lesbiennes

• À lire aussi: Une demande en mariage en plein défilé militaire!

• À lire aussi: Moitié moins de mariage en 2020

De nombreux traiteurs ont préféré fermer pour une partie de la période estivale, voyant le nombre d’annulations et la situation actuelle avec la COVID-19. Ces derniers craignent notamment que la saison ne soit pas assez rentable.

Chez Traiteur Festin Royal, 15 mariages seront célébrés cet été au lieu des 150 qui avaient habituellement lieu lors des étés où la pandémie n’existait pas. «C’est une très grosse différence. Vraiment, ça fait mal», a mentionné la propriétaire du traiteur, Cynthia Berger, à TVA Nouvelles, lundi.

C’est tout de même mieux que les trois mariages qui ont sollicité les services de Traiteur Festin Royal à l’été 2020. «On espère que les mariages normaux vont revenir avant l’été 2022», a ajouté Cynthia Berger.

Plusieurs boutiques de robes de mariées ont aussi fermé leurs portes pour une partie de l’été. La saison estivale risque aussi d’être tranquille pour les disco-mobiles, les «DJ» et les animateurs de mariages.

Comme les mariages seront plus petits, vu les restrictions sanitaires en vigueur, peu de mariés font appel à leur service. «Ça a été annulé totalement à cause de la COVID-19. Évidemment, c’est une perte de revenu total. Ça fait deux ans que je n’ai pas de revenu», a expliqué le propriétaire de Disco mobile Atmosphère, Sylvain Jacques.

Les entrepreneurs de l'industrie se réjouissent de la reprise des mariages, mais ils souhaitent tous la même chose: un retour des célébrations normales, le plus rapidement possible.

Dans l’archidiocèse de Sherbrooke, en Estrie, 53 mariages devaient avoir lieu cet été, mais déjà une douzaine ont été annulés. Tandis que du côté du palais de justice de Sherbrooke, une quarantaine d’unions civiles devraient être officialisées.

Certains traiteurs font mieux

D’autres traiteurs estiment toutefois que les affaires vont plutôt bien. «On a des mariages chaque fin de semaine. Des fois mêmes deux ou trois par semaine», a indiqué Diane Verreault, sous-chef chez Roland Michon, chef traiteur.

En saison régulière, le traiteur, qui ne se spécialise pas seulement en mariage, offre ses services à une vingtaine d’unions. Ces célébrations sont beaucoup plus grosses que la trentaine qui doit avoir lieu cet été.

Actuellement, dans les lieux de culte, un rassemblement de maximum de 250 personnes est permis. Pour les réceptions de mariage, un maximum de 25 personnes à l’intérieur et de 50 personnes à l’extérieur est autorisé par la Santé publique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.