/news/world

Enlèvement d'élèves au Nigeria: un émissaire envoyé pour remettre une rançon enlevé

Les ravisseurs de 136 enfants dans une école musulmane du centre du Nigeria ont enlevé l'émissaire envoyé pour payer leur rançon et ont refusé de relâcher les écoliers, a déclaré lundi à l'AFP le directeur de l'école.

• À lire aussi: Nigeria: 28 lycéens libérés par leurs ravisseurs

• À lire aussi: 140 élèves enlevés dans leur pensionnat au Nigeria

Le 30 mai, environ 200 hommes armés à moto avaient envahi la ville de Tegina, dans l'État du Niger, enlevant 136 élèves et plusieurs professeurs de l'école privée musulmane Salihu Tanko, avaient annoncé les autorités.

Une douzaine d'entre eux, dont une petite fille de 7 ans, avaient réussi mi-juin à échapper à la surveillance des ravisseurs durant leur sommeil.

Le 20 juillet, les parents et les responsables de l'école ont envoyé un homme remettre une rançon de 30 millions de nairas (61 000 euros) pour la libération des enfants.

Il s'agit de Kassim Tegina, un homme âgé de 60 ans qui s'était porté volontaire alors que ses enfants n'avaient pas été enlevés lors de ce rapt.

«Les ravisseurs ont appelé et ont confirmé qu'ils avaient reçu l'argent, mais qu'ils ne voulaient pas libérer les enfants parce que le montant était trop faible», a déclaré Abubakar Alhassan, le directeur de l'école.

«Ils ont également dit qu'ils retenaient l'émissaire avec les enfants jusqu'à ce que nous versions davantage de fonds», a-t-il ajouté.

NIGERIA-UNREST-KIDNAPPING

AFP

Les ravisseurs avaient initialement demandé 200 millions de nairas (411 000 euros), mais ils avaient ensuite accepté les 30 millions de nairas récoltés par les parents, a-t-il précisé.

Le gouvernement de l'État du Niger a plusieurs fois affirmé ne vouloir payer aucune rançon, pour éviter la multiplication des enlèvements.

La rançon avait été réunie par les parents des enfants et par des dons, notamment de l'étranger.

Cette attaque est l'avant-dernière d'une série d'enlèvements de masse d'enfants et d'étudiants commis dans le nord-ouest et le centre du Nigeria par des groupes armés criminels depuis 8 mois. Plus de 1000 jeunes gens ont été kidnappés depuis décembre 2020. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.