/regional/estduquebec/basstlaurent

Une œuvre conçue avec des masques

Depuis presque deux semaines, les Jardins de Métis, dans le Bas-Saint-Laurent, exposent une œuvre artistique inspirée de la pandémie intitulée «Liberté».

La création, réalisée par l’artiste Remy Fortin, est composée de plusieurs milliers de masques jetables, suspendus au-dessus de la scène du bicentenaire McGill.

Plusieurs mois furent nécessaires afin de mettre sur pied cette œuvre, mais également pour nettoyer les masques. «J’ai dû laver les 5000 masques à la machine», a souligné Alexander Reford, directeur général des Jardins de Métis.

L’initiative provient des neuf Conservatoires de musique et d’art dramatique du Québec. Les étudiants et professeurs ont accumulé les masques au fil des semaines, afin que Remy Fortin puisse en faire une œuvre artistique.

Si cette création attire l’œil des touristes de passage dans la région, elle représente aussi un cri du cœur environnemental.

En effet, les responsables espèrent que cette pièce sensibilise les gens à jeter leurs masques convenablement. «Les masques, ce n’est pas facile à recycler, mais il faut faire quelque chose d’écologique avec», a affirmé M. Reford.

En plus d’un appel à la conscientisation, l’œuvre vise à saluer ceux et celles ayant contribué à l’effort collectif en portant un masque.

Les visiteurs de passage aux Jardins de Métis pourront voir et observer «Liberté» de Remy Fortin jusqu’en octobre prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.