/news/coronavirus

Un Français sur deux est complètement vacciné

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Un Français sur deux est désormais complètement vacciné contre la COVID-19, a annoncé mardi soir la Direction générale de la Santé, un niveau encore éloigné du seuil d'immunité collective estimé à environ 90% avec le nouveau variant Delta, plus contagieux.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Disposent d'un «schéma vaccinal complet» les Français ayant reçu deux doses de vaccin Moderna, AstraZeneca ou Pfizer, une dose s'ils ont été positifs à la COVID-19 ou une dose du vaccin Janssen.

Le seuil des 40 millions de Français ayant reçu au moins une injection a été franchi lundi, avec un mois d'avance sur le calendrier initial. Le gouvernement vise désormais 50 millions de primo-vaccinés d'ici fin août.

Face à la flambée des contaminations qui dépassent régulièrement les 20 000 nouveaux cas quotidiens - près de 27 000 mardi - le gouvernement continue la course à la vaccination contre la COVID-19, cherchant à cibler les plus fragiles et les personnes hésitantes.

La flambée est très visible dans les zones touristiques (littoral atlantique, méditerranéen et Corse) où nombre de préfectures ont réimposé des restrictions dont le masque en extérieur.

4,7 millions d'injections ont été effectuées la semaine passée, soit «la meilleure semaine depuis le début de la campagne» en décembre 2020, selon le ministère de la Santé, qui espère «faire encore mieux».

Selon le ministère de la Santé citant un sondage Ifop, le taux d'adhésion à la vaccination a progressé à 86% au 22 juillet contre 81% dans une précédente étude.

Selon le ministère de la Santé, la France, qui était en retard sur ses voisins européens, a «réduit l'écart avec l'Italie et la Belgique». Elle reste derrière l'Espagne et le Portugal mais est en «phase de rattrapage très rapide».

Jusque là, la pression sur l'hôpital restait contenue, mais désormais, les indicateurs hospitaliers sont repartis à la hausse.

Le nombre de patients hospitalisés dans les services de réanimation remonte légèrement depuis plusieurs jours (près de 1000 mardi), et le nombre de malades hospitalisés a repassé mardi la barre des 7000.

On observe toutefois «une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics», a souligné mardi le ministre de la Santé Olivier Véran, expliquant que grâce à la vaccination, «il y a moins de patients hospitalisés pour formes graves de la COVID dans notre pays qu'il y en avait lors des vagues précédentes pour un nombre de contaminés identiques».

Une réunion des ministres concernés par la crise sanitaire se tiendra mercredi en tout début de matinée.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.