/news/coronavirus

En France, l'obligation du port du masque s'étend dans le pays

Le port du masque en extérieur est redevenu la règle mardi sur une large partie de la côte ouest de la France, jusqu'à la frontière espagnole, en raison d'une aggravation de la situation sanitaire due au variant Delta du coronavirus.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Le Québec enregistre 73 nouveaux cas

Le port du masque, ainsi que d'autres maesures restrictives concernent désormais de nombreuses régions comme la Corse, l'Est ou le Sud-Est.

Face à «une dégradation sanitaire brutale» liée au COVID-19, la préfecture de Gironde (sud-ouest) a rendu mardi le port du masque obligatoire à Bordeaux et dans les zones touristiques, mesure qui touche l'essentiel des stations balnéaires atlantiques des Sables-d'Olonne (Vendée) à la frontière espagnole.

Les autorités préfectorales de Vendée, Charente-Maritime, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont en effet récemment pris des arrêtés similaires, qui concernent notamment les secteurs très fréquentés en été que sont les îles de Ré et d'Oléron, Hossegor ou encore Biarritz.

En Gironde, cette obligation est assortie d'une interdiction de consommation d'alcool sur la voie publique (hors terrasses autorisées) qui entre en vigueur mercredi, jusqu'au 31 août, dans des stations comme Lacanau, Lège-Cap-Ferret ou Arcachon. Jardins, parcs, espaces naturels et plages font exception.

Selon la préfecture, le taux d'incidence en Gironde atteint 314 cas positifs pour 100.000 habitants, contre seulement 40 il y a deux semaines.

Ce taux est encore plus élevé en Haute-Corse (699 pour 100 000 habitants), où la préfecture a elle aussi pris de nouvelles mesures de freinage: le port du masque est obligatoire depuis mardi dans «les espaces denses», soit les rues les plus passantes des principales villes du département, dont Bastia.

Dans les rues de Bastia, la mesure n'était toutefois pas connue de tous, selon une journaliste de l'AFP.

Les rassemblements de plus de dix personnes sont par ailleurs interdits après 21H00 sur les plages et les espaces naturels pour éviter les fêtes nocturnes.

Le département des Pyrénées-Orientales (sud), touristique et frontalier de l'Espagne, avait été le premier à réinstaurer mi-juillet le port du masque en extérieur, sauf sur la plage et les grands espaces naturels.

Il a aussi été décrété dans le département limitrophe de l'Aude (sud), notamment dans des lieux de forte affluence, comme la cité de Carcassonne.

Lundi, c'est la préfecture de l'Hérault (sud), département dont Montpellier est la capitale, où le taux d'incidence a plus que doublé en quelques jours pour atteindre 470 cas sur 100 000 habitants, qui annonçait le retour du masque à l'extérieur, jusqu'au 15 août et à l'exception de six communes peu densément peuplées et des plages.

Le préfet des Alpes-Maritimes, autre département très prisé des vacanciers, avait pris des mesures similaires dimanche.

Dans l'est, le masque est désormais obligatoire en Meurthe-et-Moselle dans les communes de plus de 5 000 habitants, ainsi qu'à Belfort.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.