/finance/realestate

Flambée record du prix des maisons au Royaume-Uni

Entre la pandémie qui a incité nombre de citadins à chercher plus d'espace, et un moratoire sur une taxe sur les transactions immobilières, le prix des maisons au Royaume-Uni a flambé à des records ces derniers mois.

• À lire aussi: Baisser son prix de vente pour favoriser les offres multiples

• À lire aussi: Surchauffe immobilière: 33 jours pour vendre une maison, un record

Il atteignait en juin 230 700 livres (près de 319 000$ CAD) en moyenne pour une propriété, d'après les données du site de petites annonces immobilières Zoopla, publiées mardi.

C'est 30% de plus que lors du précédent pic de marché en 2007, avant la crise financière, et 5,4% de plus qu'il y a un an.

Le bond des prix immobiliers a été alimenté notamment par une pénurie de biens comparé à l'offre avec une chute de 25% des volumes mis en vente comparé à la même période il y a un an, précise Zoopla.

La recherche d'espace et notamment de jardins pendant les confinements, avec la montée en puissance du télétravail, a dopé le prix des maisons au Royaume-Uni.

En revanche la cote des appartements a progressé bien moins vite (+1,4% sur un an).

Le moratoire mis en place par le gouvernement de Boris Johnson sur la taxe sur les transactions immobilières contribue aussi largement à l'inflation des prix, mais se terminera fin septembre.

En mai, l'Office national des statistiques (ONS) avait déjà constaté un bond de 10,2% sur les douze mois à fin mars des prix de l'immobilier résidentiel, la plus forte croissance depuis août 2007, qui contribue à une accélération de l'inflation dans le pays.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.