/regional/estduquebec/cotenord

Un risque élevé pour la source d’eau principale de Port-Cartier ?

Le barrage formant le bassin de la principale source d'eau potable de Port-Cartier n'est pas conforme aux normes de l'Association canadienne des barrages, ce qui pose un « risque élevé » pour la prise d’eau, a appris TVA Nouvelles.

• À lire aussi: Fermeture partielle du quai de Pentecôte à Port-Cartier

• À lire aussi: Le port d'ArcelorMittal à Port-Cartier fête ses 60 ans

• À lire aussi: Réouverture de l’usine d’Arbec de Port-Cartier

La majorité des quelque 6500 Port-Cartois(es) dépendent de l’eau du réservoir du barrage des Pionniers, situé sur la rivière des Rochers.

Dans un rapport obtenu par le biais de la Loi sur l’accès à l’information, il est noté que la firme Roche a informé en 2009 la municipalité de Port-Cartier que le barrage « ne rencontre pas tous les critères de stabilité, qu’il n’est pas conforme aux normes minimales de sécurité telles que requises par la loi sur la sécurité des barrages, et que des travaux de réfection [devaient alors] être envisagés».

La situation n’a pas été corrigée depuis par la municipalité. Selon le rapport signé par l’Organisme de bassins versants de Duplessis, les critères de stabilité requis par la loi sont fixés par l’Association canadienne des barrages. Ce n’est pas l’entièreté du barrage qui ne répond pas à ces critères, mais plutôt certaines sections, peut-on lire.

Pourquoi la municipalité de Port-Cartier n’a-t-elle pas corrigé la situation?

Aujourd’hui maire de Port-Cartier, Alain Thibault était conseiller municipal en 2009 et il a été informé de la situation. Si le barrage n’a pas été solidifié depuis, c’est en « surtout » en raison de « décisions budgétaires », a-t-il dit.

« Vous savez la Ville de Port-Cartier a des infrastructures pour 15 000 habitants et on est 6 500. Donc la pointe de tarte est beaucoup plus grosse à absorber par citoyen. Aussi, à partir de 2016, on faisait face à des constatations de Arcelor Mittal [concernant les taxes municipales] créait beaucoup d’incertitude financièrement. Alors on n’était pas dans une position pour se lâcher dans les grosses dépenses », a expliqué Alain Thibault.

Fait à noter, Arcelor Mittal puise son eau dans le réservoir formé par le barrage des pionniers, qui appartient à Port-Cartier.

Une entreprise identifiée pour inspecter le barrage

Port-Cartier a conclu un contrat avec une FNX Innov pour inspecter le barrage, selon Alain Thibault.

« On est allé en appel d’offres pour se faire trouver une solution pour dessouder les portes pour faire une inspection », a-t-il indiqué. C’est la même entreprise qui a fait souder les portes donnant accès à l’intérieur du barrage, d’après Alain Thibault.

La municipalité n’est pas actuellement en mesure de chiffrer les coûts de la réparation du barrage des Pionniers. Advenait une rupture du barrage, l’approvisionnement en eau de la municipalité pourrait être compromis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.