/news/law

13,3 M$ pour les victimes d'un médecin qui inséminait ses patientes avec son sperme

Jack Boland / Toronto Sun / QMI Agency

Les victimes d'un médecin spécialiste de la fertilité, inséminées avec le sperme de ce dernier, recevront une indemnisation de 13,3 millions de dollars, a indiqué le quotidien ontarien «Toronto Star», mercredi.

Le Dr Norman Barwin a perdu son permis d’exercice en 2019 après que le comité disciplinaire du Collège des médecins et chirurgiens de l'Ontario a découvert qu'il avait inséminé artificiellement plusieurs femmes avec son propre sperme. Les faits remontent aux années 1970.

L’homme a engendré au moins 17 enfants, alors que certains de ses anciens patients ne savent toujours pas quel sperme l’ex-médecin a utilisé pour les inséminer, a mentionné le «Star» dans son article.

Ils sont une centaine d'enfants nées des inséminations de Barwin à ne pas posséder pas l'ADN de leur père biologique, selon le cabinet qui représente les victimes, Nelligan Law, dont 83 à ignorer qui est leur père biologique.

Le recours collectif, intenté contre l’ex-médecin, a été certifié par la Cour supérieure de l'Ontario lors d'une audience virtuelle, mercredi, mais le règlement doit encore être approuvé par le tribunal. Cette audience est prévue pour le 1er novembre.

Le recours collectif concerne en tout 226 anciens patients de Barwin. L'impact des actions de Barwin sur elles avait été «dévastateur», a déclaré Peter Cronyn, associé de Nelligan Law.

L'avocate qui représente le médecin déchu, Karen Hamway, n’a pas souhaité émettre de commentaire au «Toronto Star».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.