/news/techno

D-Box relance ses activités deux semaines après un piratage

Deux semaines après avoir subi un piratage majeur de ses systèmes informatiques internes, le fleuron technologique québécois D-Box a annoncé, mercredi, être en mesure de relancer ses activités.

• À lire aussi: D-Box paralysée par une cyberattaque

La firme établie à Longueuil a expliqué que ses systèmes internes ont été ciblés par un rançongiciel, un virus employé par des pirates pour paralyser un système informatique et exiger une rançon afin de le restituer, le 12 juillet dernier.

Plutôt que d’obtempérer, l’entreprise a opté pour la restauration de son environnement informatique. «Tous les principaux systèmes informatiques sont restaurés et le travail de restauration devrait être finalisé au cours des prochaines semaines. La production n’a jamais été complètement interrompue et a commencé à récupérer ses différents systèmes informatiques internes», a précisé D-Box dans un communiqué publié mercredi.

L’entreprise a assuré que l’attaque n’a pas eu de conséquences pour ses clients. «La Société estime que l'impact de la cyberattaque, suivant le rapport d’un cabinet externe spécialisé en cyber incidents, s'est limité aux systèmes internes, et que ses services aux studios et aux exploitants de salles de cinéma n'ont pas été touchés. De plus, des analyses démontrent que les systèmes de ses clients n'ont pas été violés ou affectés pendant la cyberattaque», a-t-on indiqué.

Un an de suivi chez Equifax 

Par mesure de précaution, tous les employés de D-Box se sont vus offrir un an de suivi chez Equifax pour se prémunir contre la fraude et le vol d’identité.

«Je suis fier des efforts de notre équipe informatique et de nos conseillers externes, car ils ont atténué l'attaque et réalisé un travail colossal nécessaire à la reprise des opérations», a souligné Sébastien Mailhot, président et chef de la direction chez D-BOX, en précisant que les impacts financiers de la cyberattaque devraient être «négligeables»

D-Box a profité de l’occasion pour annoncer qu’elle anticipe des revenus de 3,1 millions $ au premier trimestre clos le 30 juin, en hausse de 40 % par rapport à la même période en 2020. La publication des résultats financiers détaillés est cependant reportée en raison de la cyberattaque.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.