/regional/estduquebec/basstlaurent

Le Bloc Québécois veut exploiter les forêts

Le Bloc Québécois propose un plan de relance économique des régions et l’énergie verte est au cœur du dossier.

• À lire aussi: Des «coupes à blanc» dans un projet d’aire protégée

• À lire aussi: Action Boréale dénonce le blocage du ministère des Forêts

• À lire aussi: Critiques de la gestion des forêts: l'Action boréale doute de la bonne foi des partis d'opposition

En effet, les élus bloquistes désirent notamment une politique d’approvisionnement public du bois, de plus gros budgets de recherche ainsi qu’une exemption de tarifs liés à l’exportation vers les États-Unis.

Selon le parti, les changements climatiques provoquent une urgence d’agir : « Quand je vois un arbre, je vois de la technologie et il faut maximiser cette ressource », affirme Mario Simard, député de Jonquière et porte-parole en matière de ressources naturelles du Bloc Québécois.

Grâce à ce plan de relance, le Bloc Québécois espère créer 16 000 emplois, d’ici dix ans, à-travers l’ensemble de la province de Québec.

De plus, le parti pointe du doigt le gouvernement de Justin Trudeau, clamant que l’administration actuelle n’en fait pas assez pour exploiter la filière forestière.

Selon Maxime Blanchette-Joncas, le prochain gouvernement n’a pas le choix d’agir : «Si cette administration fédérale ne fait rien, c’est qu’elle nous méprise», a ajouté le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les-Basques.

Chose certaine, le Bloc Québécois veut faire de l’exploitation des forêts une priorité, en prévision des élections fédérales cet automne.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.