/news/currentevents

Le corps de l’auteur du 14e féminicide aurait été repêché dans la rivière des Prairies

Le corps de Navdeep Gohtra, l’auteur présumé du féminicide survenu la semaine dernière dans le quartier Parc-Extension, à Montréal, aurait été repêché, mercredi matin, dans la rivière des Prairies.

• À lire aussi: Une vigile en hommage à la 14e victime d’un féminicide au Québec

• À lire aussi: 14e féminicide: la voiture du suspect retrouvée

Selon nos informations, le corps de l’homme de 30 ans aurait été retrouvé dans un bassin de rétention du barrage hydroélectrique érigé sur le cours d’eau entre Laval et Montréal.

Toujours selon nos informations, Navdeep Gohtra aurait mis fin à ses jours en se lançant dans le cours d’eau à partir du pont Lachapelle peu de temps après avoir tué sa conjointe, Rajinder Kaur, 32 ans.

En effet, quelques heures après le meurtre, des témoins avaient contacté les autorités pour signaler la présence dans l’eau d’un homme correspondant en tout point à Navdeep Gohtra. Son véhicule abandonné près de la rivière avait été retrouvé par les policiers.

Les recherches nautiques menées sur la rivière des Prairies dans les jours qui ont suivi n’avaient pas permis de retrouver la dépouille du présumé meurtrier.

Meurtre choquant 

Le meurtre de la mère de famille avait choqué le Québec en entier, le 19 juillet dernier, notamment en raison des détails scabreux de l’affaire.

Navdeep Gohtra aurait tué sa conjointe en présence de leurs deux jeunes enfants. Après avoir commis l’irréparable, l’homme aurait fait un appel vidéo avec sa famille en Inde pour avouer son crime.

Au cours de ce même appel vidéo, il aurait montré à ses proches les blessures à la tête infligées à sa femme.

Paniqués, ces derniers auraient contacté leur service de police local, en Inde, pour les aviser de l’horrible drame qui venait de se produire à l’autre bout du monde, sur la rue Birnam, dans le quartier Parc-Extension.

Les policiers indiens auraient ensuite réussi, non sans difficulté - notamment en raison de la barrière linguistique -, à transmettre l’information à la police de Montréal, qui s’est rendue sur les lieux du meurtre.

Selon nos informations, les patrouilleurs dépêchés sur place auraient retrouvé la femme baignant dans son sang dans une chambre de l’appartement #12 dont la porte avait été verrouillée par le suspect.

Accusé de menaces 

Navdeep Gohtra était connu des milieux policiers. Il avait été accusé de menaces de mort contre sa conjointe en mai dernier et il était en attente de son procès, qui devait avoir lieu au début du mois d’octobre.

Il avait été remis en liberté à condition de ne pas s’approcher d’elle et de ne pas aller à l’appartement où le meurtre est survenu.

Fait inquiétant, Rajinder Kaur était la troisième femme depuis le début de l’année au Québec à être tuée alors qu’une ordonnance de la cour devait la protéger de son assaillant.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.