/sports/homepage

Phillip Danault poursuivra sa carrière sous les palmiers de Los Angeles

Six ans, 5,5 M$ par saison. La source jointe par «Le Journal», il y a une dizaine de jours, avait vu juste dans le cas de Phillip Danault. Les négociations étant au point mort avec le Canadien, c’est en Californie que l’athlète de 28 ans a obtenu le contrat qu’il recherchait.

• À lire aussi: David Savard chez le Canadien: un choix naturel

• À lire aussi: CH : Les numéros des nouveaux venus

• À lire aussi: Joueurs autonomes: grande valse des gardiens dans la LNH

Après un peu plus de cinq saisons dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, c’est sous les couleurs noires et argentées des Kings de Los Angeles que Danault poursuivra sa carrière.

Bien que l’on savait que le divorce avait été prononcé il y a plusieurs semaines, le dénouement de cette association en a surpris plusieurs. Surtout en raison des termes de l’entente que le Victoriavillois a signée avec sa nouvelle formation: une différence annuelle de 500 000$ par rapport à l’offre qu’il avait refusé en septembre (le Canadien lui offrait 5 M$ pour six ans).

Outre les palmiers, qu’est-ce qui a bien pu pousser Danault, un des favoris de la foule, à s’exiler? Certainement pas les chances de succès des Kings, qui ont participé aux séries qu’à deux occasions au cours des sept dernières saisons.

Une situation frustrante

Des discussions avec le président des Kings, Luc Robitaille, le directeur général Rob Blake et l’entraîneur-chef Todd McLellan en ce qui concerne le rôle qu’on souhaite lui confier l’ont convaincu.

«C’est l’équipe qui a démontré le plus d’intérêt pour moi. Ils veulent exploiter davantage mon potentiel. Au niveau du temps d’utilisation, ça risque d’être différent. À Montréal, j’étais surtout utilisé pour les mises en jeu en territoire défensif», a raconté Danault, par visioconférence.

Même s’il a fait un boulot de maître dans le cercle des mises en jeu et dans ses missions défensives pour contrer les meilleurs trios adverses, Danault ne s’en cache pas: il aurait aimé, du moins à l’occasion, obtenir des mandats offensifs. Par exemple, du temps en supériorité numérique.

«Ça devenait frustrant, mais j’ai appris à travailler avec cette réalité. À ma première année, j’avais inscrit 50 points (en fait, c’est 40) sans même jouer sur l’attaque massive, a-t-il rappelé. Je ne me battais plus contre ça. Je savais que ça n’arriverait pas. C’est le rôle que Montréal voulait me donner. C’était correct à ce moment-là, mais j’étais dû pour une nouvelle étape dans ma carrière.»

Reconnaissant envers le CH

Même s’il s’explique difficilement l’entêtement qu’avait l’état-major de lui confier strictement des missions défensives, il remercie Marc Bergevin d’avoir fait son acquisition des Blackhawks, là où il l’avait connu, en février 2016.

«Je dois beaucoup au Canadien. Je suis reconnaissant de la chance qu’il m’a donnée. Marc est venu me chercher à Chicago, il a cru en moi», a souligné Danault.

D’ailleurs, comme un couple qui sait que son union bat de l’aile, il a souhaité que les deux parties en viennent à une entente avant de se faire à l’idée que la séparation était inévitable.

«J’adorais jouer à Montréal, alors c’est certain que j’ai espéré pendant un petit bout de temps. Mais j’ai compris assez rapidement que ça n’allait pas se régler, a indiqué Danault. J’ai essayé de faire changer les choses durant la saison, mais faire ouvrir les yeux à quelqu’un, c’est parfois difficile.»

Dans pareille situation, rien ne vaut plus qu’un regard neuf!

«L’acquisition de Phil permet de nous améliorer grandement au poste de centre. C’est par là qu’on veut bâtir. On a des jeunes qui poussent (Quinton Byfield et Alex Turcotte), mais sa présence nous permettra de miser sur une excellente force de frappe avec Anze Kopitar», a expliqué Blake.

«Il est en plein le type de joueur que l’on recherchait: quelqu’un capable de générer des points tout en contrant les meilleurs éléments adverses», a poursuivi le DG des Kings.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.