/news/currentevents

Une nouvelle vague de chaleur dans l'Ouest

décès sopfeu

Photo collaboration spéciale, Jean Lalonde

Environnement Canada a lancé de nouveaux avertissements météorologiques pour la Colombie-Britannique, l’Alberta et l’Ontario, où les feux de forêt en cours risquent de s’accroître ou de se multiplier.

• À lire aussi: Smog au Québec: «c’est assez exceptionnel en plein cœur de l’été»

• À lire aussi: Les pompiers de Californie face à un incendie qui crée son propre climat

• À lire aussi: Feux de forêts: situation critique dans plusieurs provinces

La chaleur est en cause dans les deux provinces de l’Ouest, avec des veilles d’orages violents dans les villes albertaines de Rocky Mountain House et Whitecourt.

Le mercure devrait dépasser les 30 degrés dans les prochains jours, allant même jusqu’à 39 degrés pour la Colombie-Britannique. Les températures les plus chaudes devraient être enregistrées vendredi et samedi, et ce, sur la plupart des régions, selon les données d’Environnement Canada. Les régions de Thompson, de l’Okanogan et dans le sud des Kootenay auront droit aux températures les plus élevées.

La fumée généralisée des feux qui ne sont pas contrôlés pourrait faire baisser les températures maximales prévues dans certains secteurs, mais la qualité de l’air demeure une problématique importante.

De nombreux avis de ciel enfumé et de visibilité réduite ont été émis dans les deux provinces de l’Ouest canadien, alors que «de nombreuses régions de la Colombie-Britannique sont touchées ou seront probablement touchées par la fumée des feux incontrôlés au cours des 24 à 48 prochaines heures», a indiqué Environnement Canada, mercredi.

En Ontario, les orages violents menacent la province, particulièrement au nord-ouest, près de la frontière américaine du Minnesota. Les régions touchées incluent le parc provincial Sandpoint Island, Windy Point et Lac La Croix, mais aussi le parc provincial St Raphaël, lac Miniss et lac De Lesseps.

Des rafales de 90 km/h pourraient souffler sur la région, accompagnées de gros grêlons. Les niveaux élevés de pollution dans l'air en raison des feux de forêt en activité rendent la qualité de l’air très mauvaise dans une bonne partie de la province.

«Les panaches de fumée provenant des feux qui sévissent dans le nord-ouest de l'Ontario et à l'est du Manitoba continueront de causer une mauvaise qualité de l'air. On prévoit également une faible visibilité», a écrit Environnement Canada dans ses avis, mercredi.

La qualité de l'air devrait toutefois s'améliorer au cours de la nuit ou jeudi matin dans le sillage d'un front froid.

État des feux

La Colombie-Britannique a rapporté, mardi, 253 feux de forêt actifs, dont 38 importants. Depuis avril, BC Wildfire Service a répondu à 1240 feux, forçant l'évacuation de plus de 3 375 propriétés. Les données du ministère des Forêts montrent qu'un peu moins de 4 500 kilomètres carrés ont brûlé depuis le début de la saison des incendies.

En Ontario, 19 nouveaux incendies ont été confirmés dans le nord-ouest en début de soirée mardi. Il y avait, en tout, 159 incendies actifs dans cette même région, dont 51 n’étaient pas maîtrisés, 11 étaient contenus, 32 maîtrisés et 64 sous surveillance.

Ces feux ont entraîné, dans ces deux provinces, des milliers d’évacuations. Le premier ministre ontarien Doug Ford a d'ailleurs visité un centre de réfugiés à Thunder Bay mercredi, où il a réitéré son soutien aux autochtones évacués de leurs communautés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.