/finance/stockx

Wall Street termine en ordre dispersé après la Fed

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé mercredi, le Dow Jones faiblissant pour la 2e séance d'affilée, après la réunion monétaire de la Fed et de bons résultats d'entreprises.

• À lire aussi: Wall Street finit en baisse, lestée par des prises de bénéfices

• À lire aussi: Tesla gagne pour la première fois plus d'un milliard de dollars

• À lire aussi: Wall Street termine en légère hausse une séance sans entrain

Selon des chiffres définitifs, l'indice Dow Jones a lâché 0,36% à 34 930,80 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a progressé de 0,70% à 14 762,58 points. L'indice élargi S&P 500 est resté quasiment stable à 4 400,64 points (-0,02%).

«Si l'on prend du recul, on voit que le marché n'a en fait pas tellement bougé, ni aujourd'hui, ni cette semaine», notait Karl Haeling, analyste de la banque LBBW.

La réaction du marché vis-à-vis de la réunion monétaire de la Fed a été ambivalente alors que la Banque centrale américaine n'a pas évoqué de calendrier pour un repli de son soutien monétaire.

«Dans un premier temps, les taux obligataires se sont un peu tendus en se focalisant sur la phrase dans le communiqué final qui soulignait les progrès de l'économie», notait Karl Haeling.

Mais les tensions se sont relâchées «lors de la conférence de presse lorsque Jerome Powell, le patron de la Fed, a insisté plutôt sur les progrès encore nécessaires».

Après avoir brièvement grimpé à 1,27% juste après la publication du communiqué de la Fed, les rendements sur les bons du Trésor à dix ans tombaient à 1,22% vers 20H00 GMT contre 1,24% la veille.

Selon Karl Haeling, les attentes d'une réduction des achats d'actifs de la Fed pourraient être repoussées autour de décembre-janvier alors que les investisseurs les attendaient autour de novembre-décembre.

Parallèlement, les multiples résultats d'entreprises ont continué de tomber. Facebook qui a publié des profits doublés au 2e trimestre, mais projeté une croissance ralentie était sanctionné dans les échanges électroniques après la fermeture, perdant 3,50% à 360 dollars.

«Il y a une tendance» de la part des investisseurs «à faire des prises de bénéfices, quels que soient les résultats», surtout dans le secteur de la tech, a encore affirmé l'expert de LBBW.

Apple a ainsi perdu 1,22% à 144,98 dollars, malgré de bons résultats annoncés après la clôture mardi.

Alphabet (Google) a quasiment tripé ses bénéfices grâce au boom du commerce en ligne et des dépenses des annonceurs sur ses sites, dont YouTube. L'action a terminé à -0,30%.

Membre du Dow, Boeing a grimpé de 4,18% à 231,57 dollars, après que l'avionneur est repassé dans le vert au 2e trimestre, mettant fin à six trimestres de pertes.

Duolingo, qui propose d'apprendre des langues étrangères en s'amusant sur son téléphone ou son ordinateur, a fait une entrée en trombe à Wall Street, son action s'envolant de plus de 37% juste après son arrivée. Introduite à 102 dollars l'unité, l'action a terminé à 139,01 dollars.

Jeudi, ce devrait être au tour de l'application de courtage Robinhood, très populaire auprès des jeunes boursicoteurs américains, de faire ses premiers pas à Wall Street dans une opération qui pourrait valoriser la société, créée en 2013, à 35 milliards de dollars.

Plusieurs valeurs chinoises, qui avaient souffert ces derniers temps au rythme des contraintes règlementaires annoncées par Pékin, ont rebondi «alors que la Chine a en quelque sorte signalé qu'elle n'était pas à l'aise avec la chute des actions chinoises et a pris des mesures», notamment en réunissant des banques, «pour stabiliser l'ensemble», a noté Karl Haeling.

Le «Uber chinois» Didi a repris 10,32%, le géant du commerce Alibaba a gagné 5,34% et celui de l'internet Tencent est remonté de 4,81%.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.