/news/law

Elle partage une image intime de l’ex de son conjoint

Photo courtoisie

Au cœur d’un triangle amoureux, une jeune femme de Saint-Raymond a fait partager une photo intime de l’ex de son conjoint en guise de vengeance. 

En avril 2020, Rosalie Julien était en couple dans le cadre d’une relation ponctuée de séparations. 

À l’occasion d’une période de pause, le conjoint de Rosalie Julien avait fréquenté une jeune fille d’âge mineur pendant quelque temps, avant de revenir avec l’accusée. 

C’est en regardant dans le cellulaire de son conjoint que l’accusée est tombée sur une photo intime de la victime. Cette dernière était alors en sous- vêtement, sa tête n’était pas visible, mais une marque distinctive sur son corps permettait de distinguer la jeune fille.

Distribution de la photo  

À ce moment, Rosalie Julien a pris une photo de l’image intime, puis distribué celle-ci à un ami, de même que directement à la plaignante. Après avoir reçu cette image, la mineure a porté plainte à la police. 

Lors de l’enquête, l’accusée de 21 ans a collaboré avec les policiers, et les photos intimes de la victime ont rapidement été effacées. Plaidant coupable à la première occasion, l’accusée a dit à la juge « regretter beaucoup » son geste. 

Don de 500 $  

« Ç’a été fait sur un coup de tête, par vengeance, a-t-elle dit, j’ai compris assez rapidement que ça ne se faisait pas. » Pour sa part, la victime a dit être passée à autre chose après avoir dénoncé le geste à la police. 

La juge Hélène Bouillon a accepté la demande faite par les avocats d’accorder une absolution inconditionnelle à l’accusée. 

Un don de 500 $ avait cependant été offert par Rosalie Julien en guise de compensation. 

D’autre part, l’ami de l’accusée, qui a aussi fait partager la photo, fait face à la même accusation d’avoir sciemment transmis une image intime d’une personne.