/news/coronavirus

Les Canadiens craignent une quatrième vague de COVID-19

coronavirus  name  covid 19  isolated on white background - 3d rendering

Near - stock.adobe.com

Les Canadiens craignent une quatrième vague de COVID-19 et 81% des répondants à un sondage réalisé exclusivement pour le compte de Global News ont déclaré craindre que la propagation de nouveaux variants ne retarde le retour à la normale.

• À lire aussi: L’Ontario de retour aux 200 cas quotidiens

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Concours vaccinal : maintenant plus d’un million d’inscriptions

Ils sont également 69% à signaler des inquiétudes quant à la possibilité d'une quatrième vague, révèle le sondage d’Ipsos. Quoique ces craintes sont plus faibles en Alberta et au Québec, les gens s’y préparent, selon Darrell Bricker, directeur général d’Ipsos Affaires publiques.

«Ils pensent pour le moment que nous sommes sur le point d'entrer dans des circonstances potentiellement plus difficiles», a mentionné M. Bricker à Global News, jeudi.

La propagation rapide des variants plus contagieux a conduit à des pics d’infection rugissants parmi les gens non-vaccinées aux États-Unis, ces dernières semaines. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont notamment réintroduit des mesures sanitaires de prévention pour les personnes vaccinées, dont celle du port du masque à l'intérieur.

Dans le sondage publié mardi par Ipsos, 49% des Canadiens ont déclaré que les récents événements météorologiques extrêmes, comme les feux de forêt qui ont ravagé la Colombie-Britannique et le nord de l'Ontario leur ont fait ressentir plus fortement la nécessité de lutter contre les changements climatiques.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.