/finance/homepage

Ottawa récolte près de 9 milliards $ avec les enchères de spectre

Les enchères du spectre de la bande de 3500 MHz, des ressources clés pour les réseaux 5G, ont permis à Ottawa de récolter 8,91 milliards $.

• À lire aussi: La 5G démystifiée

• À lire aussi: Ottawa reporte les enchères du spectre de la bande de 3500 MHz en raison de la COVID-19

C’est ce qu’a fait savoir le gouvernement fédéral à l’issue des enchères tenues du 15 juin au 23 juillet dernier.

Au total, 1495 licences sur les 1504 licences disponibles ont été octroyées à 15 entreprises canadiennes, dont 757 à de petits fournisseurs et à des fournisseurs régionaux aux quatre coins du pays. Vingt-trois entreprises canadiennes ont participé aux enchères.

Pour Ottawa, cette vente va permettre aux Canadiens de profiter de services de télécommunications de qualité supérieure à des prix concurrentiels.

«Les enchères du spectre de la bande de 3500 MHz sont une étape clé du plan de notre gouvernement visant à stimuler la concurrence dans le secteur des télécommunications, à améliorer la connectivité en milieu rural et à faire en sorte que les Canadiens bénéficient des technologies et services 5G», a commenté le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne

«L’un des objectifs de ces enchères était de permettre aux petits fournisseurs et aux fournisseurs régionaux d’acquérir une proportion beaucoup plus importante de spectre, a-t-il ajouté. Cet objectif a été atteint, et les Canadiens pourront s’attendre à bénéficier de meilleurs services sans fil à des prix plus concurrentiels.»

Rappelons que le spectre de 3500 MHz est très convoité puisqu’il servira au déploiement de la technologie du 5G. «L’arrivée des services 5G devrait entraîner une multiplication des connexions et des applications utilisant un grand volume de données», a souligné le fédéral.

Vidéotron débourse 830 millions $

Québecor qui a participé à la vente a indiqué avoir investi près de 830 millions $ par Vidéotron pour l'acquisition de 294 blocs de spectre de la bande 3500 MHz à travers le pays.

L’entreprise s’est dite en meilleure posture pour l’avenir puisqu’elle détient maintenant 175 blocs de spectre de la bande de 3500 MHz dans quatre provinces canadiennes hors Québec.

«Ces investissements majeurs pavent la voie à des projets d'envergure qui verront le jour au cours des prochaines années au Québec et dans d'autres provinces canadiennes, a noté Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor. Notre succès au Québec s'est fait dans l'intérêt des Québécoises et des Québécois et nous faisons aujourd'hui un pas de plus pour permettre à un grand nombre de consommateurs canadiens de bénéficier de notre technologie d'avant-garde et d'une concurrence saine.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.