/regional/montreal/montreal

Un restaurateur se fait insulter parce qu'il demande à sa clientèle d'être vaccinée

Un restaurateur du Vieux-Montréal, Érik Luksenberg, veut accueillir uniquement des gens qui ont reçu leurs deux doses de vaccin, ce qui lui attire des insultes en personne et sur les médias sociaux.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Le variant Delta en augmentation au Québec

Lorsque les clients arrivent au restaurant Chez Éric & Fils, sur la place Jacques-Cartier, le personnel les avise que l’établissement valorise grandement une vaccination complète à deux doses. Parfois, ça ne convient pas aux clients, et ceux-ci partent d’eux-mêmes. 

Le mot se passe dans le quartier et sur les réseaux sociaux par rapport à la politique du restaurant. Des passants lancent des insultes au propriétaire à partir de la rue, et d'autres se défoulent sur les médias sociaux. 

On l'accuse notamment de diviser la population et de brimer les droits et libertés de citoyens. Certains le menacent, et d'autres disent qu'ils vont boycotter son restaurant. 

Malgré tout, Éric Luksenberg tient à sa politique.

«Moi, en tant que personne qui est un petit peu écoutée et vue, j’ai annoncé que dans mes restaurants, au 1er septembre, tout le monde devra être vacciné avec les deux doses», dit M. Luksenberg. 

«Je m’aperçois qu'il y a des gens heureux, qu’il y a des mécontents, et ce n’est pas normal. J'ai décidé que c'était ça, et les gens qui ne sont pas vaccinés, qu’ils aient ailleurs.»

En ce moment, M. Luksenberg dit à ses clients qu’il valorise la vaccination à deux doses, mais à partir du 1er septembre, il va serrer la vis. Il souhaite que le gouvernement emboîte le pas. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.