/news/politics

Eau potable: une indemnisation de 1,5 milliard $ pour les communautés autochtones

Bloc eau potable

Photo Fotolia

Une entente de principe a été conclue vendredi entre trois Premières Nations et Ottawa pour régler les problèmes d’eau insalubre touchant les communautés autochtones, le gouvernement fédéral s’engageant à verser une indemnisation de 1,5 milliard $ pour les personnes privées d’eau potable.

«Nous sommes heureux d’avoir travaillé en partenariat avec la Nation des Cris de Tataskweyak, la Première Nation de Curve Lake et la Première Nation de Neskantaga afin de parvenir à une entente de principe qui jette les bases de solutions durables en matière d’accès à de l’eau salubre dans les réserves, maintenant et dans l’avenir», a déclaré vendredi par voie de communiqué le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller.

L’entente conclue avec ces trois communautés autochtones prévoit également la création d’un fonds de 400 millions $ pour leur relance culturelle et économique et un engagement d’au moins 6 milliards $ pour offrir l’accès à une source fiable d’eau potable dans les réserves.

«Les Premières Nations d’un océan à l’autre peuvent se tourner vers l’avenir en espérant qu’une autre génération de leurs enfants ne sera pas élevée dans la méfiance de l’eau de leur robinet. Cet accord historique reconnaît un droit humain fondamental à l’eau potable, indemnise ceux qui en ont été privés à tort et donne aux Premières Nations l’assurance que l’avenir ne ressemblera pas au passé. Il s’agit d’un changement remarquable», a souligné Michael Rosenberg, associé chez McCarthy Tétrault LLP et avocat des trois Premières Nations.

Mené en vue de régler un recours collectif national, cet accord porte aussi sur le renouvellement de l’engagement à l’égard du Plan d’action du Canada qui vise à lever tous les avis de qualité de l’eau potable sur le long terme.

Près de 108 avis concernant la qualité de l’eau potable à long terme ont d’ailleurs été levés depuis novembre 2015, alors que 186 avis à court terme ont été levés avant de devenir des avis à long terme, a précisé vendredi Services aux Autochtones Canada.

Un comité consultatif des Premières Nations sur l’eau potable et des appuis pour l’élaboration de règlements et initiatives propres aux communautés sur cette question sont également prévus.

«Cette entente de principe entre les Premières Nations et le Canada est une étape importante. Elle indique que le Canada reconnaît le traumatisme néfaste que nous avons subi après avoir passé tant d’années sans eau potable», a précisé le Chef Doreen Spence de la Nation des Cris de Tataskweyak.

Rappelons qu’Ottawa s’est engagé depuis 2016 à investir plus de 4,2 milliards $ pour aider l’approvisionnement en eau des Premières Nations.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.