/regional/troisrivieres/mauricie

Un nouvel équipement de sauvetage maritime à Trois-Rivières

Un nouvel équipement de sauvetage maritime a été testé vendredi lors d’un exercice sur le fleuve en face de Trois-Rivières.

L’exercice a permis d'expérimenter un type d'équipement destiné à rescaper une personne tombée à l'eau. Il s'agit d'une cage faite de corde et de flotteurs appelée «Billy Pugh» et qui peut être déployée en trois minutes en utilisant la grue du bord.

L'entraînement a été réalisé à partir d'un remorqueur du Groupe Océan. Pour les besoins de la simulation, un mannequin de 120 livres a tenu lieu d'homme à la mer.

«C'est un équipement différent, qui est plus léger, plus malléable et qui pourrait être installé éventuellement, si les tests sont concluants, sur les bateaux qui ne comprennent pas de "Jason Credle"», a expliqué Philippe Filion du Groupe Océan.

Un «Jason Credle» est un tapis lancé à l'eau et qui permet de soulever et de ramener en sûreté une personne en détresse.

À Trois-Rivières le plus grand risque de se retrouver dans le fleuve est couru au quotidien par les pilotes du Saint-Laurent au moment de monter à bord ou de redescendre d'un navire. Dans bien des cas, une simple échelle en corde est utilisée. Aucun dispositif plus sécuritaire n'a encore été mis au point et standardisé. Une quinzaine de transbordements sont effectués chaque jour à Trois-Rivières.

Il s'agit du moment le plus critique de la journée de travail d'un pilote.

«C'est un moment ou on doit transiter du bateau-pilote au navire il y a un mouvement relatif entre les deux. On monte avec des moyens d'embarquement qui date d'il y a longtemps, dans le cas de l'échelle de corde», a indiqué Pascal Desrochers de la Corporation des pilotes du Saint-Laurent central.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.