/news/culture

Une harpiste professionnelle en concert... sur une planche à pagaie!

PHOTO COURTOISIE / Josiane Farand

Imaginez... Vous laisser bercer par une musique apaisante accompagnée par le clapotis des vagues qui frôlent doucement votre planche à pagaie ou votre kayak. 

Ce rêve est bel et bien réel grâce à Annabelle Renzo qui ajoute une autre «corde à sa harpe», en proposant des concerts sur l’eau.

Habituée des environnements atypiques pour ses spectacles, que le participant soit suspendu dans un hamac dans un loft ou en pleine nature à la lueur des étoiles, ou encore au cœur d’un jardin privé ou d’un verger, la harpiste professionnelle pousse l’expérience encore plus loin cet été avec une série de concerts sur l’eau.

PHOTO COURTOISIE / Josiane Farand

La musicienne, de pair avec l’entreprise québécoise Taïga, a d’abord testé son idée sur une planche à pagaie surdimensionnée. Elle y a installé une harpe en fibre de carbone, plus légère et, surtout, flottante advenant qu’elle tombe par-dessus bord. Ne restait plus qu’à trouver des membres pour compléter son orchestre, soit quelques oiseaux chanteurs, des ouaouarons aux instruments à cordes – vocales, ça va de soi - et la brise du vent dans les feuilles comme fond sonore.

«Cette symbiose des sons bonifie l’expérience pour la rendre mémorable», nous a confié Annabelle Renzo en entrevue. «Elle me permet aussi d’improviser, d’être plus spontanée, contrairement à un orchestre classique», a ajouté celle qui est harpe solo avec l’Orchestre symphonique de Longueuil et surnuméraire au sein de l’Orchestre Métropolitain.

PHOTO COURTOISIE / Josiane Farand

Intimiste

Outre leur caractère unique, les concerts de la série Sérénité sur l’eau misent aussi sur d’autres atouts, comme le côté intimiste, accueillant au maximum des groupes de 30 personnes. Le cadre peut aussi se marier avec un coucher de soleil ou une séance de méditation ou de yoga.

D’une durée d’environ une heure, les participants ont dès lors amplement le temps de jeter l’ancre et de s’étendre sur leur planche à pagaie pour goûter à fond à cette expérience sans pareille.

«La culture en nature permet de nourrir l’âme et de stimuler l’imaginaire. Il n’y a rien de mieux que cette quiétude pour recharger les batteries», croit Annabelle Renzo.

Pas de planche à pagaie ou de kayak? Inutile de vous construire un radeau de fortune, car la compagnie partenaire du concept, Pop Spirit, en fait la location. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.