/news/law

Voies de fait sur une femme qui ne voulait plus le voir

Bloc Justice

Photo Fotolia

Un individu qui harcelait une fréquentation à coups de dizaines de messages textes par jour s’en est finalement pris physiquement à elle lorsqu’elle a accepté de le revoir.

Au terme d’une relation toxique, la victime de Steve Desbiens a été harcelée par de multiples textos et appels de l’homme, qui n’acceptait pas sa décision. Quand la femme a finalement accepté de le revoir, une dispute a éclaté parce que Desbiens, jaloux, croyait qu’elle fréquentait un autre homme. 

En s’emparant du cellulaire de la dame afin de le consulter, l’homme de 50 ans a poussé cette dernière sur le trottoir. En tombant, la victime a eu une blessure au visage de même qu’un pied mal en point. 

Une plainte a donc été portée contre Steve Desbiens le 21 février dernier. Sauf que la victime a tout de même accepté de revoir son agresseur deux jours après sa plainte et a ensuite cessé de collaborer avec les autorités.

Reste que cette dernière a eu suffisamment peur pour préférer être hébergée au WYCA plutôt que de résider chez elle. La preuve était donc suffisante pour que des accusations de voies de fait, lésions et de harcèlement soient portées. 

Criminalisé

Pour sa part, l’accusé a été décrit comme un individu fortement criminalisé qui a notamment fait une série de vols avec entrée par effraction qui lui ont valu une peine de pénitencier de près de quatre ans dans le passé. Il s’agissait cependant d’un premier crime dans un contexte conjugal. 

De plus, l’homme a repris sa vie en main depuis et a maintenant un bon emploi comme émondeur à Trois-Rivières, loin de sa victime, qui réside à Québec. Une peine de six mois a été donnée, mais Desbiens en avait déjà purgé la moitié lors de son arrestation. 

Dans ce contexte, la juge Sarah-Julie Chicoine a accepté qu’il purge les 90 jours restants de façon discontinue, c’est-à-dire les fins de semaine, afin qu’il puisse conserver son emploi. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.