/news/currentevents

Un mois de juillet marqué par la violence par armes à feu

Au moins 16 événements impliquant des armes à feu sont survenus à Montréal au mois de juillet, selon une compilation du Journal de Montréal. 

• À lire aussi: Des impacts de balle retrouvés sur la porte d’une résidence

• À lire aussi: EN IMAGES | Un homme atteint par balle à deux pas du Centre Bell

Les crimes répertoriés sont surtout survenus dans les arrondissements de Montréal-Nord, de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, du Sud-Ouest et de Ville-Marie.

«Ça a beaucoup changé avec le temps, ce n’est plus pareil comme avant, ça a beaucoup changé», confirme une citoyenne du Sud-Ouest à TVA Nouvelles. 

Un autre résident du secteur raconte avoir été lui-même témoin d’un événement impliquant une arme à feu. 

Selon ce qu’il raconte, le tireur aurait fait feu sur un pare-brise et un éclat de vitre aurait blessé un passant au visage. 

«On voit que ces gens-là, ils n’avaient vraiment pas bien visé, donc c’est encore plus inquiétant parce qu’on voit que c’est des gens qui tirent un peu à bout portant un peu partout», affirme le témoin. 

Dans la seule journée de vendredi, deux événements impliquant des armes à feu sont survenus dans la métropole.

Vers midi, un homme a été blessé par balle au centre-ville de Montréal, à deux pas du Centre Bell.  

Puis vers 19h30, des coups de feu sont tirés sur la porte d’un immeuble à logement de l’arrondissement de Saint-Michel. 

Aux yeux de certains experts du domaine policier et judiciaire, ces actes de violence pourraient s’expliquer, entre autres, par la période de déconfinement que vit le Québec. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.