/sports/homepage

Evander Kane réfute les allégations

Photo d'archives, AFP

L’attaquant des Sharks de San Jose Evander Kane s’est défendu d’avoir déjà parié sur un match impliquant sa formation, dimanche matin.

• À lire aussi: Paris sportifs: un joueur de la LNH sous enquête

La veille, sur les réseaux sociaux, son épouse Anna avait affirmé que son mari avant une grave dépendance au jeu et qu’il avait tenté de gagner de l’argent en pariant sur les siens.

«Malheureusement, j’aimerais rejeter les accusations complètement fausses de mon épouse, qui sera bientôt mon ex-femme, a écrit Kane dans un communiqué publié sur son compte Twitter. Même si mon équipe légale me le déconseille, je crois fermement que le public et les amateurs doivent entendre ça de ma part. Je n’ai jamais parié sur un match de hockey, je n’ai jamais parié sur une partie des Sharks, je n’ai jamais parié sur l’un de mes matchs et je n’ai jamais truqué une rencontre de hockey.»

«Je suis fier du fait que j’ai connu la meilleure saison de ma carrière l’an dernier et que je n’ai jamais été aussi constant, a-t-il poursuivi. J’adore le hockey et je n’aurais jamais fait ce qui m’est reproché. Je vais collaborer pleinement à l’enquête de la ligue et laver mon nom. J’ai hâte de disputer la prochaine saison.»

Samedi, Anna Kane a directement interpelé le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, en lui demandant pourquoi il laissait l’un de ses joueurs parier sur ses propres matchs.

«La ligue a été avisée ce soir [samedi] d’une publication sur les médias sociaux alléguant qu’Evander Kane, des Sharks de San Jose, parie sur des matchs de la LNH», a réagi le circuit à ces allégations par voie de communiqué.

«L’intégrité de notre sport est primordiale et la ligue prend ces allégations très au sérieux. Nous entendons mener une enquête complète et n’avons pas d’autre commentaire à formuler à ce point-ci.»

Un mauvais père?

Dans un autre communiqué, le hockeyeur de 29 ans a également démenti le fait qu’il était un mauvais père pour sa fillette de 1 an. Il a expliqué qu’il essayait de rejoindre son enfant sur FaceTime régulièrement et que sa mère l’empêchait de la voir.

Cela a mis Anna Kane hors de ses gonds et elle lui a répondu sur son compte Instagram.

«Tu essayes de la contacter sur FaceTime quand elle fait la sieste ou qu’elle dort. Elle ne sait même pas ce qu’est FaceTime, a-t-elle écrit. Tu es en mesure de te payer une chambre d’hôtel en Europe, mais pas à San Jose pour voir ta fille qui est importante selon toi. Je t’ai aussi proposé de quitter la maison pendant une semaine ou deux. Je te l’ai proposé dans nos échanges de messages pour que tu puisses la voir, mais tu préfères faire le party et jouer.»

«J’aimerais avoir accès aux médias comme toi. Continue de mentir», a ajouté la dame.

Rappelons que l’hiver dernier, Evander Kane a déclaré faillite, ayant accumulé environ 33 millions $ canadiens en dette, selon des informations obtenues par le site The Athletic.

Il fait également l’objet d’une poursuite de 15 millions $ de la part d’une institution financière à laquelle il a emprunté 1,5 million $ en mars 2019 sans ne lui remettre le moindre sou.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.