/regional/montreal/laurentides

Les urgences des Laurentides toujours à éviter

Une fois de plus, les autorités de la santé ont demandé à la population d’éviter les urgences des principaux hôpitaux des Laurentides, dimanche, alors que les taux d’occupation vont jusqu’à dépasser les 170 %, notamment en raison de l’afflux de touristes.

• À lire aussi: Les urgences de Saint-Jérôme et de Saint-Eustache à éviter

• À lire aussi: Hôpitaux: fermé pour l’été faute de personnel

• À lire aussi: Est-du-Québec: plusieurs urgences débordent

Plus précisément, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides a demandé à la population d’éviter les urgences des hôpitaux de Saint-Eustache, Saint-Jérôme et Laurentien, à Sainte-Agathe-des-Monts. Ces hôpitaux présentaient, vers 9 h, des taux d’occupation de leur urgence allant de 128 %, à Saint-Jérôme, à 178 %, à Sainte-Agathe-des-Monts.

Les autorités sanitaires ont dû lancer un appel à la population pour une deuxième fin de semaine de suite. Celui-ci a cependant été élargi, dimanche, pour inclure l’urgence de l’hôpital Laurentien, qui avait été épargné la fin de semaine précédente.

«Différents facteurs expliquent ces débordements, notamment les nombreuses absences du personnel qui font suite à la pandémie et l’augmentation des consultations par la population en cette période plus stable face à la COVID-19. Sans compter que la région des Laurentides reçoit un nombre élevé de touristes en cette période estivale, ce qui augmente les besoins en matière de santé et de services sociaux», a fait valoir le CISSS par communiqué.

La semaine dernière, la responsable des communications du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux-CSN, Valérie Lapensée, avait expliqué que ces différents hôpitaux doivent gérer des cas d’intoxication et les accidents qui découlent du tourisme dans la région.

Les citoyens sont invités à éviter ces urgences en cas de problème de santé mineur et à se tourner vers d’autres services, comme leur médecin de famille ou leur pharmacien, les cliniques sans rendez-vous, ou encore, les conseils d’info-Santé au 811.«Les personnes ayant des problèmes de santé critique ne doivent pas hésiter à se présenter dans nos urgences, nous ne souhaitons en aucun temps qu’elles reportent leur consultation», a précisé la présidente-directrice générale du CISSS, Rosemonde Landry.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.