/sports/homepage

Une erreur de débutant à Seattle

Le directeur général du Kraken de Seattle Ron Francis et son équipe semblent être encore en mode apprentissage quant aux règles liées aux contrats puisque le pacte qu’ils ont soumis à la Ligue nationale de hockey (LNH) pour le gardien Philipp Grubauer n’était pas légal.

• À lire aussi: Le Kraken de Seattle préférait Grubauer à Price

• À lire aussi: Joueurs autonomes: grande valse des gardiens dans la LNH

C’est ce que le quotidien «Seattle Times» a rapporté, dimanche. En effet, selon l’entente entre les deux clans, Grubauer devait toucher 1,5 million $ d’augmentation de la saison 2022-2023 à la campagne suivante (de 6 millions $ à 7,5 millions $).

Or, la hausse de salaire d’une année à l’autre ne peut excéder 25 % du montant octroyé durant la première année. Puisque Grubauer empochera 5 millions $ pendant la première année, son salaire peut seulement augmenter de 1,25 million $ entre deux saisons.

La situation est toutefois bien plus cocasse que problématique. En effet, une deuxième mouture a rapidement été envoyée aux bureaux du circuit Bettman. La durée et la valeur demeurent les mêmes; seul un montant de 250 000 $ passe de la troisième à la deuxième année.

Grubauer et le Kraken se sont entendus sur les détails d’un contrat de six ans et 35,4 millions $ à l’ouverture du marché des joueurs autonomes mercredi.

L’Allemand a terminé au troisième rang au scrutin pour le trophée Vézina en 2020-2021, lui qui a montré une fiche de 30-9-1, une moyenne de buts alloués de 1,95 et un taux d’efficacité de ,922.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.